Fixer le loyer en location, début de bail, augmentation cours de bail, renouvellement bail : Le bailleur et le locataire peuvent librement fixer le loyer de la location en début de bail. Toute augmentation en cours ou lors du renouvellement du bail est en revanche strictement réglementée

Pages vues depuis 2011 | Mise à jour le 19/09/2014 | Plan du site
0 800 14 11 60
Contact   Ami
>
>
>
> Fixer le loyer en location

Fixer le loyer en location


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieFiches pratiques
ChapitreLocation


Fixer loyer location

Vous êtes propriétaire bailleur. Voici comment fixer le montant du loyer de votre location en début de bail. Rappel du cadre législatif pour une augmentation du loyer en cours ou lors du renouvellement du bail de location



Fixer le loyer en location : début de bail

Le bailleur et le locataire peuvent fixer librement le loyer d’une location en début de bail. Le bailleur a toutefois tout intérêt à proposer un loyer qui reflète la réalité du marché immobilier au niveau local afin de ne pas faire fuir les locataires potentiels.
Il existe plusieurs moyens de connaître le montant des loyers habituellement pratiqués dans la commune et le quartier où se situe le bien :

  • Les journaux
  • Internet
  • Les agences immobilières locales
  • Le receveur de l’enregistrement de la commune

Fixer le loyer en location : augmentation en cours de bail

Strictement encadrée, une augmentation du loyer (uniquement le loyer hors charges) en cours de bail de location est possible dans l’un des deux cas suivants, et uniquement si une clause le prévoit :

  • Majoration du loyer après la réalisation de travaux d’amélioration aux frais du propriétaire

Par principe de rétroactivité, le propriétaire conserve le droit de réclamer à son locataire jusqu’à 5 années d’augmentation, s’il a oublié d’appliquer l’indexation annuelle.

Fixer le loyer en location : renouvellement du bail

Lors du renouvellement du bail, la révision à la hausse du loyer de la location n’est possible que s’il est « manifestement sous-évalué ». La procédure à respecter par le bailleur étant de :

  • Envoyer un préavis précisant le nouveau loyer au locataire, de préférence par acte d’huissier et au moins 6 mois avant la fin du bail
  • Mentionner au moins 3 ou 6 loyers de référence (selon l’importance de la commune) pratiqués dans le voisinage, pour des logements comparables
  • Reproduire l’intégralité de l’article 17c de la loi du 6 juillet 1989

En cas de refus du locataire 2 mois après réception du préavis, le bailleur doit saisir avant la fin du bail la Commission départementale de conciliation, et si nécessaire le tribunal d'instance.


Date de mise à jour : 28/09/2010


Et aussi sur le même thème :

La colocation ou comment payer moins cher son loyer
Bail de location : Conseils pour bien remplir un bail de location


2008-2014 L'immobilier 100% entre Particuliers. Tous droits réservés

Plus d'information sur l’ immobilier entre particuliers

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière
Touslesdiagnostics.com

Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers