La revente d’une résidence secondaire est soumise au paiement de la plus-value immobilière. Avec la réforme de la fiscalité (entrée en vigueur le 1er février 2011), l’exonération passe de 15 à 30 ans

consultations depuis 2011 | Mise à jour le 25/04/2014 | Plan du site
0 800 14 11 60
Contact   Ami
>
>
>
> Fiscalité résidence secondaire

Fiscalité résidence secondaire : Vendre une résidence secondaire, combien ça coûte réellement ?


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieFiches pratiques
ChapitreLois - Taxes


Fiscalité résidence secondaire

La réforme de la fiscalité entre en vigueur le 1er février 2011. A compter de cette date, l’exonération sur les plus-values immobilières, dont bénéficient les propriétaires qui revendent leur résidence secondaire, passe de 15 à 30 ans

Fiscalité résidence secondaire : les effets de la réforme

La première nouveauté apportée par la réforme sur les plus-values immobilières consiste en un changement du mode de calcul de l’abattement fiscal pour durée de détention, pratiqué sur la plus-value dégagée lors de la revente d’une résidence secondaire. Conséquence : au lieu d’avoir lieu au bout de 15 ans, l’exonération d’impôt sur la plus-value n’est obtenue qu’au bout de 30 ans de détention du logement secondaire.

La deuxième nouveauté est l’augmentation du taux global d’imposition (32,5 % à compter du 1er octobre 2011, contre 31,3 % auparavant), à appliquer sur la plus-value résiduelle, autrement dit après abattement.

La troisième nouveauté réside enfin dans la suppression, depuis le 21 septembre 2011, de l’abattement fixe de 1.000 € pour une personne seule, et de 2.000 € dans le cas d’un couple de propriétaires.

Fiscalité résidence secondaire : cas d’exonération

Un récent amendement à la réforme du régime d’imposition des plus-values immobilières (Art.3 bis du PLF 2012) accorde une exception à certains propriétaires d’une résidence secondaire, notamment ceux qui, pour des raisons professionnelles, sont obligés de louer leur logement principal.

Selon cet amendement, l’exonération fiscale sur la plus-value à la revente d’une résidence secondaire n’est possible que sous les conditions cumulatives suivantes :

  • Ne pas avoir été, de manière directe ou non, propriétaire de sa résidence principale au cours des 4 années précédant la vente
  • Posséder le bien à vendre depuis plus de 5 ans
  • Vendre son logement (et ses dépendances) pour la première fois
  • Utiliser le fruit de la vente, dans les 2 ans après celle-ci, pour l’acquisition ou la construction de la résidence principale du vendeur

À noter qu’un bien immobilier vendu à moins de 15.000 € est aussi exonéré d’impôt sur la plus-value.


Date de mise à jour : 20/01/2012


Et aussi sur le même thème :

Fiscalité résidence secondaire : Les effets de la réforme des plus-values immobilières
Taxe sur les plus-values immobilières : Les propriétaires qui vendront leur résidence secondaire pour acheter une résidence principale seront exonérés



Pour en savoir plus :
Réforme des plus-values immobilières : L’assemblée et le Sénat votent un assouplissement de la mesure
Exonération plus-value immobilière : vers une exonération de la plus-value immobilière pour les retraités et les handicapés ?


2008-2014 L'immobilier 100% entre Particuliers. Tous droits réservés

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière
Touslesdiagnostics.com

Découvrez nos annonces immobilières à :

 

Immobilier Montpellier

 

Immobilier Perpignan

 

Immobilier Bordeaux

 

Immobilier Marseille

 
   


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers