En Chine, le marché immobilier s’essouffle : les prix continuent de chuter et les ventes ont de plus en plus de mal à se conclure. Le stock d’invendus augmentant, les professionnels accumulent les offres aux particuliers

Pages vues depuis 2011 | Mise à jour le 25/10/2014 | Plan du site
0 800 14 11 60
Contact   Ami
>
>
>
> Immobilier, Chine

Immobilier, Chine : Les craintes s’amplifient autour du marché immobilier chinois


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'actualité internationale


Immobilier, Chine

Le marché immobilier chinois montre des signes d’affaiblissement inquiétants. Les prix décrochent, les ventes baissent de façon vertigineuse et les invendus augmentent. Les propriétaires qui ont acheté au prix fort il y a quelques semaines en paient les conséquences aujourd’hui.

34 des 70 plus grandes agglomérations du pays ont baissé leurs prix en novembre, selon les chiffres publiés par le Bureau d’Etat des Statistiques (BES). Ainsi, à Shanghai, les prix ont chuté de 40 % par rapport au pic observé courant 2009. D’après le Los Angeles Times, un appartement en ville d’une surface de 90 mètres carrés ne coûte plus actuellement que 176.000 dollars, soit un peu plus de 133.000 euros. Mais c’est tout le pays qui connaît un déficit de ventes. Quelque 120.000 biens restent sans preneur en novembre. Une situation qui a poussé certains professionnels à faire des offres un peu particulières. Ainsi, à Wenzhou, dans l’est du pays, un réseau va jusqu’à proposer à ses clients de leur offrir une BMW pour tout achat effectué par son entremise.

« Victimes » de la baisse des prix

Certains acheteurs peu regardants sur le prix de vente durant le pic de ces derniers mois, ne s’y retrouvent plus aujourd’hui. Le quotidien américain cite le cas de ce propriétaire qui avait fait l’acquisition d’un T3 à Shanghai, pour 275.000 dollars. Et qui constate que le promoteur de ce même programme est en train de céder des biens identiques avec une remise de… 25 %. Des centaines d’autres, victimes de la conjoncture, manifestent dans tout le pays, sans pour autant obtenir de compensation.

Si le marché venait à s’effondrer, des répercussions sont à craindre à l’échelle mondiale. En premier lieu, sur le marché des matières premières. Le Brésil ou le Chili ont ainsi pu doper leur production, respectivement de fer et de cuivre, grâce au boom de la construction dans l’Empire du Milieu. Enfin, c’est la confiance des grandes puissances envers l’investissement chinois, réputé pour sa stabilité, qui prendrait un coup en cas de crise majeure.


Date de mise à jour : 15/12/2011


Et aussi sur le même thème :

Immobilier Chine : La mauvaise santé du marché immobilier chinois inquiète les experts
Chine, crise immobilière : La crise immobilière s'étend en Chine



Pour en savoir plus :
Immobilier Chine : Une crise de l’immobilier chinois aurait des répercussions sur l’économie mondiale
Immobilier Chine, bulle immobilière : La Chine impose des mesures pour freiner la flambée des prix de l’immobilier


2008-2014 L'immobilier 100% entre Particuliers. Tous droits réservés

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière
Touslesdiagnostics.com

Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers