Les perturbateurs endocriniens dans la maison


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieFiches pratiques
ChapitreDéveloppement durable


Pour protéger les enfants des perturbateurs endocriniens, les jeux en bois brut sont à privilégier

Phtalate, bisphénol, parabène, formaldéhyde, benzène, derrière ces mots barbares se cachent les perturbateurs endocriniens. Parce qu’elles imitent nos hormones, ces substances chimiques sont responsables de dérèglements graves de notre système hormonal (cancer, diabète, obésité, baisse de la fertilité, malformation…). Comment les éviter dans la maison ? Les règles à suivre.

 

Une maison sans perturbateur endocrinien

Meubles, peintures, moquettes, revêtements en plastique, colles, dépoussiérants, tissus d’ameublement, vêtements, jouets … les perturbateurs endocriniens sont partout présents dans nos intérieurs. La vigilance s’impose donc au quotidien pour les éviter.

 

Quelques conseils de bon sens :

- Si vous faites construire ou si vous rénovez votre bien, préférez les sols en carrelage ou les parquets en bois brut aux moquettes et aux sols plastiques (y compris les parquets stratifiés).

- Achetez autant que possible des meubles en bois brut

- Côté peinture, choisissez-la sans COV.

- Pour le ménage, exit les produits ménagers et les lingettes. Utilisez le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude ou encore le savon à l’huile de lin pour nettoyer votre maison. Ecologiques, ils sont en plus économiques et sans danger pour votre santé.

- Passez régulièrement l’aspirateur

- Eté comme hiver aérez tous les jours votre logement pendant au moins 15 minutes. L’air de nos maisons est très pollué.  

 

La chasse aux perturbateurs endocriniens dans la cuisine 

Dans la cuisine, les contenants en plastique sont à proscrire absolument (barquettes alimentaires (attention notamment si vous utilisez un four à micro-ondes), bouteilles mais aussi cafetières, bouilloires…). Privilégiez toujours le verre, l’inox, le grès ou la terre.

De même remplacez vos casseroles et poêles en téflon par des ustensiles en inox, fonte émaillée, céramique.

 

Dans votre assiette, faites la chasse aux pesticides. Achetez des produits bio et de saison. Cuisinez vous-même, c’est la meilleure façon d’éviter les aliments transformés qui contiennent des additifs alimentaires. Au moment d’aller chez le poissonnier, préférez les petits poissons (maquereaux, sardines, harengs…) aux gros.

Un conseil : cuire la vapeur permet de débarrasser les aliments des métaux lourds et des pesticides. Ce mode de cuisson est en plus excellent pour la santé.

 

Dans la chambre : dites non aux perturbateurs endocriniens

Pour vos enfants, préférez les jouets en bois brut à ceux en plastique.

 

Côté vestimentaire, privilégiez les matières naturelles (coton, lin, chanvre, laine…) de préférence biologiques. Lavez toujours les vêtements neufs avant de les porter, ils contiennent des retardateurs de flamme et de nombreux polluants.

 

Utilisez des produits bio ou naturels (lessive à la cendre…) pour laver votre linge et remplacez l’adoucissant par du vinaigre blanc dans lequel vous ajouterez quelques gouttes d’huile essentielle.

 

Perturbateurs endocriniens : comment les éviter dans la salle de bains ?

Choisissez pour vos produits d’hygiène (gel douche, savon, shampoing, dentifrice…), et vos cosmétiques (crème de beauté, maquillage…) des produits labélisés bio ou éco-cert. Consultez la liste des ingrédients, plus elle est courte, mieux c’est.

 

Dans les toilettes, résistez aux désodorisants qui contiennent des dérivés benzéniques et préférez les huiles essentielles.

 

Au jardin : les perturbateurs endocriniens s’y cachent aussi !

Au jardin boycottez tous les traitements issus de la pétrochimie : herbicide, pesticide… Optez pour des méthodes naturelles, respectueuses de l’environnement : savon noir contre les pucerons, purin d’ortie… Contre les mauvaises herbes, rien de tel que le désherbage manuel.

 

Si vous avez un potager, pensez à la permaculture, c’est un excellent moyen d’avoir des récoltes abondantes avec un minimum d’entretien.

 

Publié par

 
Date de mise à jour : 11/11/2017

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers