Isolation écologique : zoom sur les isolants à base de fibres végétales ou animales


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieFiches pratiques
ChapitreDéveloppement durable


Les matériaux à base de fibres végétales ou animales ont le vent en poupe. Répondant aux préoccupations environnementales, ils ont aussi de réelles qualités techniques d’isolation



L’isolation écologique, qu’est-ce que c’est ?

L’isolation est dite écologique quand les matériaux utilisés sont issus de fibres végétales, animales ou de matières renouvelables.
Si l’isolation écologique est en moyenne 20% plus chère que l’isolation traditionnelle, elle permet de préserver l’environnement et la santé.

Les différents matériaux

  • Le chanvre

Utilisé depuis des millénaires, c’est le matériau de construction du futur. Ne nécessitant pas d'herbicides et de pesticides lors de sa culture, il réduit la pollution de l’environnement et améliore les sols. Il est apprécié pour la qualité de sa fibre qui constitue un excellent isolant. Naturellement résistant aux insectes, il s’applique comme la laine de verre ou de roche.

Extrait du chêne liège, il présente de réelles qualités d’isolation phonique et thermique. Imputrescible, supportant sans déformation l’humidité, il est également insensible aux parasites et autres rongeurs. Il est souvent associé à la fibre de coco.

  • La laine de mouton

Lavée et traitée au sel de bore, elle a une très bonne résistance au feu (classement B2). Elle est utilisée pour isoler les toitures, les planchers ou les parois verticales. Très légère, elle peut absorber 30% de son poids en eau sans perdre ses propriétés isolantes.

  • Les fibres de bois

Issues de forêts gérées durablement, les fibres de bois sont de très bons isolants thermiques et acoustiques.

Résistant à l’humidité, c’est un bon isolant phonique pour les parois et les planchers.

  • La laine de coton

Fabriqué en général à partir de coton recyclé, c’est un bon isolant thermique. Il doit être traité au sel de bore pour résister aux insectes, aux moisissures et au feu.

  • Le lin

C’est un isolant acoustique. Comme la laine de coton, il doit être traité au sel de bore.

  • L’ouate de cellulose

Très bon isolant thermique et acoustique, il est produit à partir du recyclage de vieux papiers journaux. Il doit être traité pour résister aux insectes et champignons.

  • Les plumes de canard

Pour permettre sa stabilité, l’isolant est constitué de 70% de plumes lavées et séchées, de 20% de fibres textiles synthétiques et de 10% de laine de mouton hygiénisée. Il peut absorber jusqu’à 70% de son poids en eau tout en conservant son pouvoir isolant. Assez inflammable, il présente des risques d’allergies.

  • La paille

Les bottes sont utilisées en remplissage de murs à ossature bois. Résistant mal à l’humidité, il faut absolument l’aérer pour assurer une isolation performante.


Date de mise à jour : 09/06/2008


Et aussi sur le même thème :

Rénover sa maison
Tout savoir sur la brique d'isolation en chanvre
Isolants bio
Découvrez l'isolation au lin


L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers