Détecteur de fumée : pourquoi attendre 2015 pour l’installer chez soi ?


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieFiches pratiques
ChapitreSécurité


Immobilier particulier détecteur de fumée

Conformément au décret n°2011-36 du 10 janvier 2011, tous les lieux d’habitation devront, dès mars 2015, être équipés d’un détecteur de fumée. Mais pourquoi attendre 2015 pour l’installer alors que ce petit boîtier peut vous sauver la vie ? Des clés pour le choisir sans se tromper…

Détecteur de fumée, attention son installation est obligatoire à partir du 8 mars 2015

La loi Morange et Meslot ( Loi n° 2010-238 du 9 mars 2010)oblige tous les foyers français à s’équiper d’au moins un détecteur avertisseur autonome de fumée ( DAAF) d’ici le 8 mars 2015. L’installation, l’entretien et le bon fonctionnement de l’appareil étant à la charge soit de l’occupant du logement (locataire, propriétaires ou occupant à titre gratuit), soit du propriétaire s’il s’agit d’une location saisonnière, d’une location meublée, d’un logement de fonction, d’un foyer ou d’une résidence hôtelière à vocation sociale.

Il est toutefois inutile d’attendre 2015 pour installer un DAAF chez soi, pour plusieurs raisons :

  • La déclaration d’installation du DAAF doit être transmise à l’assureur contre le risque d’incendie ;
  • En l’absence de DAAF dans le logement ou si la déclaration d’installation ne lui a pas été transmise, l’assureur peut pratiquer une franchise de 5.000 euros en cas d’incendie ;
  • L’installation d’un détecteur de fumée peut permettre d’obtenir une minoration de la prime d’assurance si l’assuré est en règle ;
  • Et surtout, il sauve des vies.

Pour rappel, les incendies domestiques sont à l’origine de près de 800 décès par an en France.

Comment choisir son détecteur de fumée sans se tromper ?

Le détecteur de fumée doit comporter le marquage européen CE (EN 14 604), et être doté de la certification NF, délivrée par l’AFNOR.

À noter qu’en France, les détecteurs de fumées ioniques sont interdits par la loi (décret 2011-36 du 10 janvier 2011 — J.O. du 11). Les détecteurs de fumées optiques, aussi dits « photoélectriques », étant les seuls autorisés à la vente.

Les détecteurs avertisseurs autonomes de fumée sont vendus entre 10 et 100 €.

Publié par Anne Maurel


Date de mise à jour : 23/11/2012


Et aussi sur le même thème :

Détecteur de fumée : Protéger son logement des risques d’incendie domestique


L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers