Réussir son extension


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieFiches pratiques
ChapitreTravaux immobilier


Selon la nature des travaux d’agrandissement, un permis de construire peut être nécessaire

Vous allez agrandir votre maison ? Avant de vous lancer dans la construction de votre extension, lisez attentivement cet article!

Nous vous recommandons également le dossier. Financement des travaux immobiliers : êtes-vous sûr de connaitre toutes les aides ?

 

Projet d’extension : attention aux règles d’urbanisme

Idéale pour gagner en surface d’habitation sans déménager, l’extension d’une maison doit suivre les règles d’urbanisme de votre commune. Il vous est donc recommandé de vous rapprocher de votre mairie au tout début de votre projet.

Vous devez avant tout prendre connaissance du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Celui-ci édicte les principales obligations et interdictions relatives aux constructions sur votre commune. Il peut donc vous interdire, par exemple, d’agrandir votre bien si votre extension se trouve trop proche du terrain de votre voisin.

Vous devrez également vous renseigner sur le Coefficient d’Occupation des Sols (COS) qui vous donnera la superficie maximum que pourra atteindre votre extension.

Votre mairie pourra également vous renseigner sur les éventuelles obligations imposées par le Plan de Prévention des Risques naturels (PPR), par exemple une construction surélevée en cas de risques d’inondation.

Pour finir, dans certaines communes, la mairie impose à ses résidents d’observer, pour toute nouvelle construction ou réhabilitation, un certain style. Cette obligation peut vous interdire la pose de baies vitrées ou la réalisation d’un toit-terrasse.

 

N’oubliez pas les documents obligatoires avant de vous lancer dans les travaux d’extension

Si votre extension dépasse les 20 m² (40 m² en zone urbaine) de surface ou si sa réalisation fait porter la surface de votre maison à 170 m² ou plus, un permis de construire est exigé. Dans les autres cas, vous devrez déposer en mairie une déclaration préalable de travaux. La réponse à votre demande de permis de construire vous sera donnée dans un délai de deux mois. Pour une déclaration préalable de travaux, votre mairie dispose d’un délai d’un mois pour donner son accord.

 

Cinq règles pour une extension réussie

  1. Mettre du style
    Attention à ne pas alourdir l’effet visuel de votre maison. Vous pouvez, soit unifier le style de la partie ancienne pour qu’elle « colle » à la nouvelle, ou alors jouer le contraste avec une partie moderne qui mettra en valeur l’existant.
     
  2. Multiplier les sources de lumière naturelle
    Tout en respectant les règles d’urbanisme, n’hésitez pas à intégrer de nombreuses ouvertures. Si vous ne pouvez pas multiplier les baies vitrées, intégrez des sources lumineuses à votre toit (fenêtre de toit, puit de lumière…). Attention également à ce que votre extension n’assombrisse pas la partie ancienne de votre habitation. Une verrière dans le plafond peut pallier ce problème.
     
  3. Bien penser les travaux pour limiter les coûts
    Réfléchissez bien à la réorganisation de votre bien pour éviter les coûts importants. Déplacer un escalier existant peut se révéler très onéreux. A l’inverse, installer une salle de bains en rez-de-chaussée permet d’accéder facilement au tout-à-l’égout et de limiter les dépenses.
     
  4. Respecter la RT 2012 et au seuil des 30 % supplémentaires
    Faites vérifier la surface de votre bien. En effet, tout agrandissement de plus de 150 m² ou équivalent à plus de 30% de la surface déjà existante est régi par la réglementation thermique 2012 (RT 2012). Cette dernière, qui impose de nombreuses normes de construction (étude énergétique, bilan post-construction, matériaux d’isolation et équipements réglementés…) peut engendrer un surcoût important.
    A savoir: alors qu’elle était calculée « œuvre-net », la surface existante inclus maintenant les sous-sols, les combles habitables…
    Découvrez nos conseils pour améliorer le confort thermique de votre bien.
  5. Engager un architecte
    Indispensable si votre extension fait passer votre surface d’habitation à plus de 170 m². Ce professionnel, en dessinant vos plans et en imaginant votre façade, vous garantira une maison étendue au top !

 

Publié par

 

Date de mise à jour : 28/11/2015

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers