L’immobilier se détend


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitrePrix immobiliers : actualité et évolution


Les particuliers à la recherche d’un bien immobilier prennent davantage leur temps

Le marché immobilier français ralentit

La pause se confirme sur le marché de l’immobilier, comme le montre la 96ème édition du baromètre mensuel des prix de l’immobilier résidentiel à Paris et dans les plus grandes villes de France, publié par le site MeilleursAgents.com.

Les acheteurs et investisseurs semblent prendre leur temps pour se lancer dans leur projet immobilier malgré l’attractivité confirmée des taux d’intérêt. Avenir de l’encadrement des loyers incertain à Paris, incertitudes entourant la fiscalité immobilière… Ces différents signaux impactent le marché immobilier.

 

Immobilier : une baisse des prix en Île-de-France

Au mois d’octobre 2017, la demande a été particulièrement faible sur le marché immobilier, orientant les prix à la baisse dans la région parisienne. Les prix moyens ont diminué de -0,1 % dans la capitale en octobre. Cette baisse des prix est plus importante pour les petites surfaces, studios et deux-pièces (-0,2 %) que pour les trois-pièces dont les prix sont restés relativement stables. Cette tendance a été constatée sur l’ensemble de la région Île-de-France : -0,3 % en petite couronne et -0,1 % en grande couronne.

 

Des prix immobiliers en baisse en province

Excepté Marseille (-0,8 %), Strasbourg (-0,5 %), et Lille (-0,2 %), dans les grandes villes de province, les prix ont été davantage orientés à la hausse. Ils ont par exemple augmenté de +0,2 % à Toulouse, de +0,7 % à Lyon, de +0,9 % à Nice ou encore de +1,4 % à Bordeaux. Cette dernière ville fait figure d’exception. Effectivement, sur un an, la hausse des prix de l’immobilier bordelais a atteint presque +17 % ! Dans l’ancien, le prix moyen au mètre carré, y oscille entre 3.600 et 5.400 euros. Cette inflation est inévitablement liée à l’activité des investisseurs qui comptabilisent près de 35 % des nouvelles acquisitions à eux seuls, précise MeilleursAgents.com. Ces derniers sont attirés par la région qui poursuit son développement. A seulement deux heures de la Capitale depuis l’ouverture de la ligne à grande vitesse, les Parisiens représentent la plupart des investisseurs à Bordeaux.

 

Vers une annulation de l’encadrement des loyers à Paris ?

Le Tribunal administratif a annulé le 17 octobre dernier, l’encadrement des loyers en vigueur depuis février 2017 à Lille, estimant que cette mesure « ne pouvait pas être appliquée dans la seule commune de Lille » et aurait dû concerner « l’ensemble de l’agglomération lilloise ». Dès lors, on peut se demander si la ville de Paris, dont le dispositif est similaire, sera elle aussi concernée. Selon MeilleursAgents.com, le gouvernement pourrait faire appel de cette décision et prévoir le maintien de l’encadrement des loyers dans la capitale. Le site note toutefois que près d’un tiers des appartements parisiens ne le respectent pas, limitant de fait son efficacité. Il faut également rappeler que l’arrêté d’encadrement des loyers applicable à Paris ne vise que 80 quartiers de la commune alors que l’agglomération parisienne comporte plus de 400 communes.

Publié par


Date de mise à jour : 19/11/2017

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2018

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers