Le potager en permaculture


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieFiches pratiques
ChapitreJardinage


Facile et respectueuse de la nature, la permaculture est une méthode de culture parfaitement adaptée aux gens pressés

S’inscrivant dans le courant du développement durable, la permaculture date des années 1970. Créé par David Holmgren et Bill Mollison et signifiant « culture permanente », le concept a pour but de permettre à chacun de vivre dans un environnement respectueux de la nature et surtout autosuffisant. Une histoire de jardin potager écologique, facile et productif, mais pas seulement…

 

Les avantages de la « culture permanente »

Plein d’avantages, la création d’un jardin en permaculture vous permettra de récolter sans trop de travail légumes et fruits frais, mais aussi d’encourager la biodiversité autour de votre maison. Car la permaculture concerne non seulement le potager, mais aussi la culture des plantes aromatiques, médicinales, d’ornement ou encore la création de jardins d’agrément, de relaxation…

Tout cela contribuera à faire de votre propriété un écosystème où les animaux, les plantes et vous-mêmes vivrez en harmonie. Un vrai plus pour valoriser votre bien immobilier !

 

Les grands principes du jardin potager en permaculture

La permaculture est régie par plusieurs principes clés :

  • L’observation de l’environnement et l’imitation de la nature : en prenant en compte le climat, les vents dominants, mais également en reproduisant un écosystème naturel, le jardinier s’assure de la pérennité et de la régénération de son potager
  • Le choix des cultures : pour assurer la biodiversité, mais également encourager les interactions entre les éléments
  • La complémentarité des éléments : végétaux et animaux ont plusieurs fonctions et les besoins de votre potager peuvent être remplis par plusieurs d’entre eux (pour l’amendement : compost, lombriculture, fertilisant animal…)

 

Quelques techniques de base pour cultiver un potager en permaculture

Il est maintenant temps de vous lancer. Mais pour commencer votre potager en permaculture, il vous faudra suivre quelques règles :

Préparez votre sol en le recouvrant d’un paillage (mulch) qui gardera l’humidité. Celui-ci peut être végétal (bois broyé, tonte de gazon…) minéral ou vivant (plantes couvre-sol).

Serrez vos plantations en mettant en place des buttes, des treillis ou autres si besoin.

Choisissez la bonne « forme » de jardin pour accéder facilement aux cultures situées au centre. Les formes du style fer à cheval sont les plus prisées.

Faites des « lasagnes » dans votre potager pour lutter plus facilement contre les mauvaises herbes. Ce système consiste à empiler du carton humide (ou du journal), du paillis, de la terre (ou du compost) puis pour finir du mulch..

Attirez et conservez les vers de terre indispensables à la bonne santé de votre sol. N’utilisez pas de pesticides ou de fongicides.

Fabriquez votre compost en récupérant les déchets de cultures. Ce compost viendra ensuite amender votre potager pour une belle production.

 

Une fois ces règles appliquées, votre potager ne nécessitera pratiquement plus d’entretien mis à part l’arrosage par temps sec et l’adjonction occasionnelle de mulch.

Publié par l’équipe éditoriale de

 

Date de mise à jour : 26/03/2016


Et aussi sur le même thème :

Traitement bio pucerons : Des solutions écologiques pour venir à bout des pucerons au jardin 


L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers