Les Jeux Olympiques de Londres menacés par la crise immobilière


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'actualité en Europe


Immobilier Londres

Des coûts faramineux

Les Jeux Olympiques de Pékin ont été ceux de la démesure. Un parc olympique six fois plus grand que celui d’Athènes, des infrastructures innovantes et majestueuses (le Nid d’Oiseau, le Water Cube…), un réseau de transports facilité… La Chine a su marier pour ses Jeux 2008 art et écologie.

A peine la page de Pékin tournée, les regards se posent déjà sur Londres qui accueillera les prochains Jeux Olympiques de 2012. 800 000 tonnes de terre ont été évacuées et les premiers blocs de béton coulés. Mais les londoniens sont inquiets. Trois ans après la nomination de Londres face à Paris, le budget initial prévu pour les Jeux a triplé, passant de 4.2 milliards d’euros à 11.7 milliards d’euros. Les raisons de cette augmentation ? Des oublis monumentaux dans les comptes : TVA et diverses taxes, sécurité, coût des Jeux Paralympiques, doublage du budget des infrastructures…).

L’ombre de la crise immobilière plane sur les Jeux Olympiques 2012

La secrétaire d’Etat en charge des J.O, Tessa Jowell, promet qu’aucun autre dépassement n’aura lieu. Mais la crise du crédit et le ralentissement immobilier font craindre le pire. L’entreprise australienne en charge de construire le Village Olympique n’a pas pu trouver le financement nécessaire. Parallèlement, la vente du village qui doit être converti en 3 500 logements à la fin des Jeux pourrait rapporter moins que prévu en raison de l’effondrement des prix de l’immobilier en Grande-Bretagne.


Date de mise à jour : 01/09/2008

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers