USA: Obama défend une refonte du financement immobilier américain


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'actualité internationale


Barack Obama

La fin du refinancement hypothécaire par des organismes publics?

En pleine reprise du marché immobilier, les États-Unis envisagent une refonte du financement de l'immobilier dans le pays. Le président Barack Obama souhaite en effet que les organismes publics se désengagent de leur rôle de garants des prêts immobiliers. Son projet prévoit de démanteler les géants semi-publics du refinancement hypothécaire, qui ont nécessité l'injection massive de fonds lors de la crise financière de 2008.

Immobilier : Obama veut protéger les emprunteurs

Parlant de ces géants semi-publics et faisant écho à la crise des subprimes, Barack Obama a déploré que « pendant trop longtemps, ces entreprises ont été autorisées à faire de gros bénéfices en rachetant des prêts hypothécaires, en sachant que si leurs paris étaient perdants, les contribuables devraient payer ».

Ces organismes du refinancement hypothécaire ne contractent en effet pas directement de prêts, mais les garantissent ou les rachètent aux banques. Ils les revendent ensuite à des investisseurs sous la forme de titres hypothécaires. Le système a permis aux banques de diminuer leurs risques et de prêter davantage. Aujourd'hui, ces organismes semi-publics garantissent presque la moitié des crédits immobiliers des USA, et 90% des nouveaux emprunts!

Deux géants du crédit immobilier : Fannie Mae et Freddie Mac

Des élus du Sénat cherchent donc des solutions pour remplacer les deux géants du refinancement hypothécaire américain : Fannie Mae et Freddie Mac. Ces organismes portent des noms adaptés de leurs acronymes "Federal National Mortgage Association" pour Fannie Mae et "Federal Home Loan Mortgage Corporation" pour Freddie Mac. Les deux sociétés, emportées par la crise des subprimes de 2008, avaient été placées sous la tutelle de l'État et renflouées par l'argent public, à hauteur de 188 milliards de dollars. Aujourd’hui, grâce à la reprise du marché immobilier américain, Freddie Mac et Fannie Mae affichent de solides bénéfices et auraient déjà remboursé une bonne partie de l'argent de leur sauvetage. Pour éviter toute nouvelle dérive, le président Obama souhaite toutefois que les capitaux privés jouent un rôle plus important sur le marché du crédit immobilier américain.

Publié par l’équipe éditoriale de L’immobilier 100% entre Particuliers


Date de mise à jour : 30/08/2013

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers