La colocation : une autre façon de se loger


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL’actualité locative


colocation

La colocation a toujours été prisée des étudiants. Mais avec la crise et l’évolution de la société, elle devient un vrai mode de vie notamment dans les grandes villes où elle est pratiquée par de plus en plus particuliers, au profil très différent. Ainsi aujourd’hui les étudiants ne sont plus les seuls à avoir le monopole de la vie en groupe. La coloc séduit de nouveaux locataires : seniors, couples séparés, adultes seuls…



Les seniors se lancent dans la colocation

La colocation permet aux retraités qui se retrouvent veufs de rompre avec la solitude. Après avoir vécu des années avec un conjoint, les seniors ont souvent dû mal à se retrouver seul. N’ayant pas toujours les moyens ou l’envie de s’installer en maison de retraite, nombreux sont ceux qui, aujourd’hui, recherchent un colocataire pour partager leur toit.

Adultes célibataires recherchent colocataires pour partager les frais

La colocation touche également de plus en plus d’adultes seuls ou séparés qui choisissent cette formule pour plusieurs raisons. La colocation leur permet tout d’abord de partager les frais de loyers et de charges, de plus en plus lourds à financer avec la crise. Pour ceux qui divorcent ou se séparent, elle permet de passer le cap de cette période difficile qui s’accompagne souvent d’une appréhension à l’idée d’être seul.

La coloc séduit également des actifs qui décrochent un nouvel emploi dans une ville éloignée de leur lieu d’origine. La formule leur permet de tisser des liens plus rapidement tout en réduisant leurs dépenses en logement.

Notons que de plus en plus de jeunes couples, avec ou sans enfants, choisissent également de partager leur toit avec un ou plusieurs autres couples. L’habitat partagé leur permet  d’accéder à un logement plus spacieux, avec parfois un jardin ou une piscine, pour lequel leurs ressources financières n’auraient pas suffi

La colocation intergénérationnelle : une formule qui prend son envol

Souvent pratiquée dans des villes étudiantes (Paris, Marseille, Montpellier ) la colocation intergénérationnelle comble les deux parties : la personne âgée  qui bénéficie de compagnie, le jeune étudiant qui profite d’un logement pas cher. Ce type de colocation repose sur la solidarité intergénérationnelle. La personne âgée, propriétaire du bien, loue une partie de son logement (souvent une simple chambre) à un prix raisonnable. En contrepartie, le colocataire s’engage à consacrer un peu de son temps libre à partager des moments avec la personne âgée, à participer aux courses ou aux taches ménagères. Des liens d’amitié très forts se tissent souvent.

Colocation : n’oubliez pas les diagnostics immobiliers !

Vous recherchez une colocation ? Sachez au même titre que la location, la colocation exige l’établissement de diagnostics immobiliers.

En effet, le propriétaire doit réaliser avant votre arrivée certains diagnostics en fonction de critères propres au logement (amiante, termites, gaz...). Quelque soit le logement, le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) doit être réalisé et un exemplaire doit vous être remis.

Publié par l’équipe éditoriale de L’immobilier 100% entre Particuliers


Date de mise à jour : 25/02/2013


Et aussi sur le même thème :

Bail en colocation : Tout savoir sur le bail en colocation / 1150013


L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers