Se protéger contre les loyers impayés


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL’actualité locative


Louer un logement sans craindre le risque d’impayé : trois dispositifs à l’intention des bailleurs

De nombreuses locations sont concernées par les impayés de loyer. Cependant, plusieurs solutions existent pour se protéger et faire face à cette situation. Vous avez le projet de louer un bien immobilier ? Trois dispositifs peuvent vous permettre de protéger la rentabilité de votre investissement.

 

Location et loyer impayé : le garant, une réelle sécurité pour le propriétaire-bailleur

Que la location soit vide, meublée, qu’il s’agisse d’un garage, d’un bail commercial ou professionnel, il est toujours possible de prévoir un ou plusieurs garants. Si le garant est souvent une personne physique, il peut aussi s’agir d’une caution bancaire. Le niveau de sécurité est variable pour le bailleur. En effet, la situation patrimoniale du garant peut évoluer dans le temps et celui-ci peut devenir insolvable au moment où le propriétaire souhaite récupérer ses loyers impayés. Toutefois, il s’agit d’un dispositif simple puisque c’est le bailleur lui-même qui fixe les critères de solvabilité. Un acte de caution solidaire devra malgré tout être rédigé pour confirmer l’engagement du garant, notamment en cas de litige. Généralement, ce dernier est solidaire des loyers, charges et dégradations immobilières.

 

VISALE : un dispositif de protection des risques locatifs

Le visa pour le Logement et l’Emploi (VISALE) est un dispositif de sécurisation locative destiné aux salariés précaires et aux jeunes âgés de moins de 30 ans. Il s’agit d’un engagement gratuit tant pour le locataire que le bailleur. Le Visale couvre les impayés de loyers (charges incluses) durant les trois premières années du bail. Pour en bénéficier, le locataire doit en faire la demande avant la signature du contrat de bail. Il doit ensuite transmettre le Visa au bailleur pour que celui-ci renseigne ses références et obtienne le contrat de cautionnement. Si la garantie Visale vient à s’appliquer, le locataire devra rembourser sa dette auprès d’Action Logement. Ce dispositif apporte une sécurité au propriétaire-bailleur uniquement pendant trois ans. En effet, passé ce délai, la solvabilité du locataire n’est plus garantie.

 

La garantie loyers impayés (GLI) : une solution efficace

La garantie loyers impayés (GLI) protège le bailleur contre les loyers impayés et les dégradations. Elle est souscrite auprès d’un assureur privé choisi par le propriétaire du bien loué. Il s’agit du dispositif le plus sécurisant pour le loueur. En effet, la solvabilité des compagnies d’assurance est beaucoup plus importante que celle du garant. Pour en bénéficier, le bailleur doit payer une cotisation annuelle qui varie de 2 à 4 % du montant du loyer. La GLI ne s’applique pas à tous les contrats, certains excluent la location meublée ou les baux de garage.

 

Chacune de ces trois solutions présente des avantages et inconvénients. Votre choix dépendra essentiellement du type de bien loué et du niveau de sécurité souhaité. Pensez également à vérifier que votre locataire est bien éligible au dispositif choisi.

 

 

Publié par

 
Date de mise à jour : 25/07/2017

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers