Copropriété : les charges plombent le budget


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'actualité nationale


Dans les immeubles, la hausse des charges met de nombreux copropriétaires dans le rouge

Qui dit acheter en copropriété, dit charges à payer. Et ces charges de copropriétés pèsent lourd dans le budget des copropriétaires. Mieux vaut se renseigner avant d’acheter. Et surtout, mieux vaut avoir un syndic qui met en concurrence les prestataires !

 

Des charges de copropriété en moyenne supérieure à 25 euros

On n’y pense pas toujours, tout heureux d’avoir trouvé l’appartement de nos rêves. Mais parfois, on déchante vite… Les charges de copropriétés atteignent en effet une moyenne de 33 euros/m² en Île-de-France. Soit 27 % de plus que la moyenne Française qui atteint tout de même 26 euros/m². De quoi plomber le budget !

C’est bien entendu à Paris que les charges de copropriétés pèsent le plus lourd : 47 euros/m² dans le 16e arrondissement, 33 euros/m² dans le 3e et une moyenne de 40 euros/m² sur la capitale. Toutefois, les copropriétaires du département des Hauts-de-Seine ont intérêt à choisir leur ville de résidence : c’est dans ce territoire que se trouvent 8 des 10 villes où les charges sont les plus élevées. Ainsi, à Neuilly-sur-Seine, les charges sont facturées à une moyenne de 46 euros par mètre carré et par an, à Meudon elles atteignent une moyenne de 41 euros, et de 40 euros à Levallois-Perret. C’est dans ce département également que sont les communes où les charges par lots sont les plus élevées.

 

Les éléments qui pèsent sur les charges de copropriété

Les ascenseurs, mais également le gardiennage, représentent une bonne partie des charges de copropriétés qui sont toutefois encore plus plombées par le chauffage collectif (plus d’un quart de la somme totale). Celui-ci fait en effet augmenter les charges de 8,5 euros/m², alors qu’il faut ajouter 2,6 euros pour un ascenseur et 6,1 euros pour l’emploi d’un gardien.

L’année de construction de l’immeuble joue également un grand rôle dans la lourdeur des charges. Pour un bien construit entre les années 1959 et 1974 (les plus chers), les charges atteignent une moyenne de 42 euros par mètre carré soit 15 euros de plus que celles des biens datant d’après l’année 2000 (27 euros en moyenne).

Vient également peser dans la facture, la taille du bien. Pour un immeuble de plus de 200 lots il faut compter une moyenne de 36 euros/m² et par an, soit 7 euros de plus que pour les petites copropriétés ne dépassant pas les 10 lots (29 euros/m²).

 

Charge de copropriété : les copropriétaires multiplient les impayés

L’Association des Responsables de Copropriété (l’ARC) tire la sonnette d’alarme. Les charges de copropriétés ont en effet augmenté de 25 % en 10 ans. Cette hausse est bien supérieure à l’inflation (10 %). Le résultat, pour l’ARC est un appauvrissement général des copropriétaires en compensation d’une augmentation de la trésorerie des copropriétés. Et une augmentation des impayés. Pour ces raisons, l’association demande la mise en place d’une obligation de mise en concurrence des prestataires par les syndics de copropriété. Elle estime qu’une telle mesure pourrait permettre d’obtenir jusqu’à 20 à 30 % d’économies sur les charges.

 

Publié par


Date de mise à jour : 02/11/2018

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2018

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers