A quoi pourrait ressembler le nouveau Pinel?


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'actualité nationale


En France, de nombreux logements locatifs sont dégradés

Le ministre du Logement Julien Denormandie a revu le dispositif Pinel dans l’ancien pour le rendre plus attractif. Quelles sont les pistes retenues ?

 

Immobilier ancien : les freins du dispositif Pinel

Le dispositif Pinel actuellement en cours concernant les logements anciens n’a pas eu les effets escomptés. Les contraintes liées au logement acquis qui doit être un bien à réhabiliter dans des conditions proches de la construction neuve sont en grande partie responsables de l’échec de la mesure. Investir grâce à la loi Pinel dans l’ancien nécessite la mise en œuvre de travaux très lourds pour bénéficier des aides fiscales du dispositif. De plus, les zones géographiques éligibles sont assez restreintes.

 

Dispositif Denormandie : le nouveau Pinel dans l’immobilier ancien

Voté en novembre pour une application du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2021, le nouveau dispositif Pinel pour l’ancien vise à favoriser la rénovation des biens immobiliers dégradés toujours en vue de leur mise en location.

Le dispositif est donc élargi aux communes moyennes. Les 222 communes qui bénéficient du label « Cœur de ville » sont désormais concernées par le dispositif, tout comme les villes ayant conclu des opérations de revitalisation du territoire (ORT).

Concernant la nature des travaux, le dispositif réduit également les contraintes pour les bailleurs. Auparavant les immeubles concernés devaient présenter au moins 4 points d’insalubrité sur 15 et être rénovés pour que les performances approchent celles d’un logement neuf. Avec le nouveau dispositif, les investisseurs pourront profiter des aides fiscales en respectant des contraintes moins lourdes.

Les nouvelles conditions pour bénéficier du Pinel sont les suivantes :

  • Les travaux de rénovation doivent représenter 25 % du coût d’acquisition,
  • Les logements rénovés devront être mis en location pour une durée de 6, 9 ou 12 ans,
  • Le plafond de 300.000 € doit être respecté.

Selon la durée de la mise en location, les propriétaires bailleurs pourront alors bénéficier d’une réduction d’impôt de 12 à 21 %. Ils pourront également déduire les intérêts d’emprunt et certains frais liés à l’acquisition.

 

Publié par


Date de mise à jour : 05/12/2018

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2018

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers