Les ventes enregistrent un nouveau record


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'actualité nationale


Le volume des ventes immobilières a progressé sur un an

Pas de répit pour l’immobilier en ce printemps : toujours sur une pente ascendante, les ventes battent un nouveau record et les prix continuent d’augmenter. Et c’est encore plus vrai à Paris, où les logements sont 6,4 % plus chers qu’il y a un an.

 

Les transactions immobilières aux plus hauts en France au premier trimestre

Toujours en hausse, les prix de l’immobilier ont gagné +3 % au premier trimestre en France. C’est presque autant que l’année dernière à la même époque, quand les prix avaient augmenté de +3,2 % en moyenne. Et sur l’année entière, les notaires (tout comme l’INSEE) ont relevé 985.000 transactions. Ce qui constitue un nouveau record de ventes !

Les belles conditions de crédit, soutenues par la politique accommodante de la BCE (Banque Centrale européenne), expliquent sans doute ces tendances à la hausse.

 

Immobilier : Paris toujours en tête, mais sans risque de bulle

C’est toujours, et sans surprises, à Paris que les prix ont le plus augmenté avec +6,4 % au premier trimestre 2019. Ils avaient déjà gagné +5,7 % en hausse annuelle lors du dernier trimestre 2018. Il est aujourd’hui impossible d’acheter un logement sous les 8.000 €/m² dans la capitale, le plus cher des arrondissements étant le 6° avec un prix moyen à 13.880 €/m² et le moins cher le 20° avec « seulement » 8.220 €/m².

Toutefois, il y a peu de risques de voir une bulle immobilière se former à Paris. Les achats sont principalement faits par des acquéreurs-utilisateurs et non pas par des acheteurs désirant spéculer. Ce sont d’ailleurs souvent des familles de retour du Royaume-Uni (suite au Brexit) qui recherchent des biens assez grands et confortables. Les prix s’ils ont le plus augmenté dans le 19e arrondissement avec +13,8 % ne sont donc pas en reste dans les secteurs les plus huppés de la capitale : 6e, 7e et 8e arrondissement.

En contrepartie, les prix de l’immobilier d’Île-de-France augmentent également de façon toujours importante : +3,9 % au premier trimestre (+4,2 % au dernier trimestre 2018). C’est plus qu’en province : +2,6 % sur les trois premiers mois de 2019 contre +2,8 % auparavant. Et ce sont les appartements qui augmentent le plus avec +3,7 % en moyenne sur l’ensemble du territoire contre +2,5 % pour les maisons.

 

Publié par Anne Maurel


Date de mise à jour : 29/05/2019

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers