Le monde de l’immobilier en colère contre le RSA


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'actualité nationale


Immobilier rsa

La Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier), la FPC (Fédération des promoteurs constructeurs), la FFB (Fédération française du bâtiment), l’UNPI (Union nationale pour la propriété immobilière) dénoncent violemment la nouvelle taxation de 1.1% sur les revenus fonciers.
Cette taxe de 1.1% sur les revenus du patrimoine et de placement va porter à 12.1% les prélèvements sociaux y compris les revenus immobiliers. Un coup dur pour les propriétaires bailleurs après la suppression de l’abattement forfaitaire, le passage du dépôt de garantie de 2 à 1 mois et la multiplication des diagnostics obligatoires.
4 millions de foyers en France disposent de revenus fonciers. Une ressource secondaire dans la majorité des cas, qui représente en moyenne 15% des revenus des propriétaires bailleurs. D’après la Fnaim, cette taxe va « réduire encore le rendement de l’investissement locatif déjà lourdement pénalisé par la fiscalité en vigueur et par des niveaux de loyers contraints depuis 3 ans par la baisse du pouvoir d’achat ».
Cette taxe sur les revenus du patrimoine (revenus fonciers) et de placement (dividendes, assurance-vie), annoncée par Nicolas Sarkozy, devrait servir à financer le RSA (revenu de solidarité active) à compter de juillet 2009. Le RSA remplacerait le RMI, l’allocation parent isolé et la prime d’intéressement à la reprise d’emploi.


Date de mise à jour : 29/08/2008


Et aussi sur le même thème :

Du nouveau dans les diagnostics immobiliers


L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2018

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers