Les moins de 35 ans rêvent d’immobilier


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'actualité nationale


Les jeunes nés entre 1980 et 1990 ont des projets immobiliers plein la tête.

Optimistes, les Français de moins de 35 ans ? Ils sont en tout cas les plus nombreux à rêver de propriété et d’achat immobilier.

 

Les Millennials et l’immobilier : l’optimisme en force !

On les surnomme génération Y ou encore Millennials. Et on les dit parfois pessimistes sur l’avenir du monde. Et pourtant, les moins de 35 ans s’inscrivent en force dans la tranche des Français qui rêvent d’immobilier. Selon une étude récemment publiée, ils représentent même 41 % de ceux-ci.

Et ces futurs jeunes acquéreurs sont également les plus enthousiastes : à 70 % ils pensent que le moment est idéal contre seulement 65 % dans les autres générations. Les moins de 35 ans sont également optimistes quant à leur possibilité d’acheter : 45 % d’entre eux pensent que c’est un acte facile à réaliser. Ils ne sont que 40 % dans ce cas dans les autres générations. Il faut dire que presque 6 jeunes sur 10 (58 %) pensent que le niveau de vie en France va se stabiliser dans les mois à venir. C’est 8 % d’optimistes de plus que chez les plus âgés.

 

Achat immobilier : les jeunes de moins de 35 ans sont plutôt prudents

Toutefois, ces jeunes optimistes ne sont pas pour autant trop pressés : 38 % attendent la bonne affaire pour se décider alors qu’ils sont 31 % dans ce cas dans les autres générations. Mais seuls 34 % des Millennials interrogés font attention à l’environnement de leur futur logement (contre 42 %).

Ce qui motive les jeunes à acheter un bien immobilier ? C’est bien sûr l’idée de devenir propriétaire et de se constituer un patrimoine à 58 % (23 % chez les plus âgés). Mais pour 39 % ce sont les taux d’intérêt très bas qui les motivent. Enfin, à 27 % un changement de situation personnelle ou pour 23 % de situation professionnelle les incite à acheter.

Il faut d’ailleurs noter que les acheteurs de moins de 35 % sont plus nombreux que leurs ainées à avoir une vie active : 93 % contre 77 %. Plus nombreux également à vouloir acquérir une résidence principale (82 % contre 77 %) et à souscrire un prêt immobilier dans ce but (92 % contre 71 %). Pour finir, ils sont 26 % (contre 11 %) à se penser éligibles au prêt à taux zéro pour boucler leur budget.

 

Des freins importants pour les acquéreurs d’immobilier sous 35 ans

Le manque de biens immobiliers est néanmoins un frein important : pour 78 % des moins de 35 ans, cela les empêche de trouver le logement de leur rêve. Alors qu’ils ne sont que 70 % à le vivre ainsi dans les autres générations. Dans les faits, 65 % des jeunes futurs acheteurs estiment avoir un choix limité contre 59 % dans les autres générations et 27 % ont constaté que lorsqu’ils convoitaient un bien, celui-ci était vendu trop vite (20 % ayant déjà fait des offres qui n’ont pas abouti). Les Millennials recherchent-ils tous à la même place ? En tous les cas, pour 57 % d’entre eux, la présence en plus grands nombres d’acheteurs que de vendeurs dans leur secteur de recherche est un problème.

Côté budget, la génération Y n’est pas la mieux lotie. Pour près d’un acheteur sur deux (49 %), celui-ci ne dépasse pas 200.000 € et 72 % ne disposent pas de plus de 300.000 €. Dans les autres générations, ces chiffres tombent à 36 % et 58 %. Ces jeunes futurs acheteurs sont d’ailleurs prévoyants sur ce sujet puisqu’ils sont 42 % à définir avant toute chose (périmètre géographique, caractéristiques du logement) leur capacité d’emprunt.

 

Immobilier et Millénials : des futurs propriétaires hyperconnectés, mais en demande d’accompagnement

Pour la recherche de leur futur logement, les moins de 35 ans se tournent pour la plupart vers le net. Ils sont en effet, 88 % d’entre eux à avoir visité au moins un site internet d’annonces immobilières (84 % chez les plus âgés). Et cette stratégie digitale semble payante puisqu’à 57 % ces jeunes acheteurs ont trouvé ainsi leur bien (contre 51 %).

Toutefois, entre la découverte de la perle rare et l’achat, le passage par un professionnel de l’immobilier s’est révélé indispensable pour 77 % des acheteurs de moins de 35 ans. Un pourcentage quasi identique de celui en vigueur dans les autres générations (79 %). Les Millennials, bien qu’utilisant parfaitement les outils informatiques comme aide à la recherche, prouvent que pour un tel achat, ils ont encore bien souvent besoin d’accompagnement.

 

Publié par Anne Maurel


Date de mise à jour : 17/04/2019

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers