Projet d’achat immobilier : les étapes à respecter


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'actualité nationale


En s’organisant, acheter un nouveau bien peut se faire sans se stresser

Vous en rêvez depuis longtemps, mais les démarches à venir vous angoissent un peu ? Pas de panique, nous allons tout faire pour vous guider dans les méandres de l’achat immobilier. Suivez notre guide, étape par étape pour être bientôt les heureux propriétaires de votre résidence.

 1.      Pour réaliser votre achat immobilier, commencez par établir votre budget pour bien cibler votre recherche immobilière

Parce que les prix de l’immobilier ne sont pas les mêmes d’une région à l’autre, d’une ville à l’autre et même d’un quartier à un autre, il est primordial de vous renseigner sur l’état du marché là où vous voulez acheter.

Établissez ensuite le montant de votre apport personnel. Celui-ci devant idéalement représenter 20 % de la somme totale de votre projet. C’est à ce niveau qu’il vous permettra en effet de négocier plus facilement des conditions d’emprunt qui vous seront favorables.

Une fois ce calcul fait, il est temps d’estimer le montant futur de votre emprunt. Pour que votre projet reste réaliste, pensez à déduire de vos revenus toutes les charges et dépenses présentes et à venir (assurances, factures d’énergie, garanties d’emprunt, taxe foncière du nouveau bien…) avant de calculer quelle mensualité vous allez pouvoir assumer.

 

Attention : le montant de votre prêt sera différent selon le type d’achat que vous réaliserez (achat de la résidence principale, investissement locatif…). Pour un calcul au plus juste, rapprochez-vous des organismes prêteurs.

 2.      Cherchez (et trouvez) votre futur bien immobilier

Muni de ces renseignements, il est enfin temps de vous pencher sur les biens à vendre dans le secteur désiré. Pour une recherche efficace et rapide, vive internet et les petites annonces entre particuliers ! Celles-ci vous permettent en plus d’économiser les frais d’agence.

Mais n’oubliez pas que rien ne remplace une visite et même plusieurs si le bien vous intéresse. Vous pourrez ainsi vérifier « de visu » de nombreux critères (proximité des commerces, environnement calme, état du logement, luminosité…) souvent mis en avant par les vendeurs. Pensez également à vous rendre en mairie pour contrôler les documents afférents au bien (constructibilité, C.U., servitude…).

Attention : si le bien vous intéresse, signez un avant-contrat ( promesse ou compromis de vente) devant un notaire. Celui-ci reprendra toutes les dispositions relatives à votre achat immobilier (prix, délai de rétractation, durée de l’offre…)

 3.      Bouclez votre financement d’achat immobilier

Une fois l’avant-contrat signé, la loi vous donne 45 jours pour boucler votre budget. C’est le moment de faire marcher la concurrence bancaire et de comparer en particulier l’assurance emprunteur. Celle-ci peut en effet représenter une grande part de vos mensualités.

Pour financer au mieux votre achat, il vous sera possible (suivant les conditions) de compléter votre prêt principal avec d’autres financements : éco-PTZ, PEL, prêt relais, prêt employeur, prêt conventionné…

Attention : pour vous permettre de comparer plus facilement les offres de prêts immobiliers, les organismes ont l’obligation d’indiquer sur leur proposition le TAEG (taux effectif annuel global) qui reprend tous les frais inhérents au crédit et à sa mise en place

 4.      Finalisez votre dossier de prêt à l’habitat

Une fois choisi l’organisme prêteur, vous devrez lui fournir de nombreux documents afin qu’il puisse étudier votre demande :

  • Justificatifs de domicile et d’identité
  • Trois derniers bulletins de salaire
  • Derniers avis d’imposition et relevés de compte
  • Contrats de crédits déjà en cours (éventuellement)
  • Apport personnel
  • Avant-contrat de vente avec le plan ou indiquant les surfaces du bien
  • DDT (dossier de diagnostics techniques) de votre futur achat
  • Titre de propriété

Attention. Ne négligez pas cette étape : plus votre dossier est bien réalisé, plus vite la banque vous donnera une réponse que l’on peut espérer positive !

 5.      Prenez rendez-vous avec le notaire pour la signature du bien acheté !

Une fois l’accord de principe de la banque en poche, il est temps de recontacter le notaire et votre vendeur pour organiser la signature que vous attendez tant ! Le jour J, le notaire vous présentera, à vous et à votre vendeur, l’acte authentique grâce auquel le titre de propriété vous sera transféré.

 

Attention : cette signature vous engage à payer le bien suivant les conditions indiquées, mais surtout, elle entérine toutes les obligations de votre vendeur (contre les vices cachés, pour la conformité de votre nouveau bien, ou encore la garantie décennale). Prenez votre temps avant de signer !

 

Publié par


Date de mise à jour : 19/01/2018

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers