L’immobilier dans 10 villes d’Auvergne Rhône Alpes


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'immobilier des régions et départements


A Annecy, les acquéreurs se pressent sur le marché immobilier

Conscients de la remontée des taux, les acquéreurs affluent dans certaines villes. Ce dynamisme, particulièrement important dans la région Auvergne Rhône Alpes, se traduit par une hausse des prix, au plus grand bonheur des vendeurs. Capital a dressé la liste des villes dans lesquelles les prix immobiliers s’envolent.

 

Annecy : le nombre de transactions correspond aux niveaux de 2005

Depuis deux ans, les acquéreurs affluent à Annecy, si bien que les transactions retrouvent leurs niveaux de 2005. Les tarifs augmentent faiblement de 1 % sur un an. Toutefois, l’écart se creuse entre les biens immobiliers en parfait état et les plus anciens. Dans cette ville, les prix de l’immobilier varient de 2.100 à 7.500 euros le mètre carré.

 

Bourg-en-Bresse : le nombre d’acquéreurs a doublé en seulement un an

Cet afflux important d’acheteurs a entraîné une hausse de 25 % du nombre de transactions ainsi qu’une baisse des délais de vente. Cependant, les prix sont restés relativement stables et varient de 1.200 à 2.800 euros le mètre carré.

 

Chambéry : les biens immobiliers trouvent enfin preneur

Le marché immobilier à Chambéry connaît un réel dynamisme. Le nombre de transactions a augmenté de 8 % par rapport à l’année précédente et les délais de vente ont diminué et sont ramenés à 2 mois et demi pour les appartements et 4 mois pour les maisons. Les prix au mètre carré oscillent entre 1.700 et 3.300 euros.

 

Grenoble : les prix des logements en léger recul malgré des transactions record

A Grenoble, malgré un nombre de transactions record, les tarifs moyens n’ont pas augmenté. Ils ont reculé de 2 %, même dans l’hypercentre. Les prix de l’ immobilier grenoblois varient ainsi de 1.800 à 3.200 euros le mètre carré.

 

Lyon : les tarifs des logements flambent dans certains quartiers

Alors qu’il commençait à faiblir en 2016, le marché immobilier repart début 2017. Résultats : les tarifs ont augmenté de 5 % en un an. La hausse des prix est plus marquée dans le centre-ville (7 %) et le Vieux-Lyon (9 %). Les prix au mètre carré peuvent aller jusqu’à 6.800 euros.

 

Saint-Etienne : les prix de l’immobilier s’alignent sur les budgets locaux

Un regain d’activité a été constaté à Saint-Etienne. La baisse des tarifs a attiré de nombreux acheteurs, notamment dans le cœur historique. Le prix au mètre carré reste relativement faible, allant de 900 à 2.000 euros.

 

Valence : le marché immobilier décolle au 1er trimestre 2017

La hausse des prix de 5 % n’a pas freiné les acheteurs qui ont été plus nombreux début 2017. Ces derniers peuvent espérer obtenir un bien pour un prix de 1.600 à 3.000 euros par mètre carré.

 

Villefranche-sur-Saône : les acquéreurs séduits par les logements en bon état

Le marché immobilier a été particulièrement dynamique en 2016. Les prix sont restés stables mais les acheteurs se précipitent sur les logements en parfait état. Le prix au mètre carré démarre à 1.300 euros.

 

Vénissieux : Les trois et quatre-pièces ont la cote

Le nombre de ventes mensuelles a bondi de 20 % en seulement 2 ans. L’afflux d’acheteurs permet aux vendeurs de vendre leurs biens 2 à 3 % plus cher. Le prix au mètre carré peut grimper jusqu’à 2.500 euros.

 

Villeurbanne : vers une pénurie de biens ?

Les biens mis en vente sont de moins en moins nombreux face à un nombre d’acquéreurs qui explose. Le prix au mètre carré est en hausse allant de 2.200 à 3.500 euros.

 

 

Publié par

 
Date de mise à jour : 06/07/2017

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers