Le marché de l’immobilier dans l’Hérault en 2018


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'immobilier des régions et départements


Palavas-les-Flots est la commune de l’Hérault où les prix des appartements anciens sont les plus chers

L’immobilier dans l’Hérault va-t-il connaitre une nouvelle année record ?

Le marché de l’immobilier héraultais a connu une année 2017 exceptionnel. Le volume du nombre de transactions ainsi que le montant moyen investi par les ménages pour acheter un logement a atteint des niveaux record constate la Chambre des notaires de l’Hérault qui a présenté le 11 avril dernier son étude annuelle sur le marché de l’immobilier local. Si l’activité devrait se maintenir en 2018 (à condition toutefois que les prix ne s’emballent pas et que les taux d’intérêt restent stables, le secteur ne devrait pas enregistrer d’aussi bons résultats. Pour Maître Henri Vidal, notaire à Béziers et président de la Chambre des notaires de l’Hérault, plusieurs facteurs laissent à penser que 2018 ne sera pas une nouvelle année record. Tout d’abord parce que le boum des ventes a fait grimper les prix des logements ce qui va par effet de domino ralentir le nombre de transactions. De plus, de nombreuses mesures gouvernementales risquent de peser sur le secteur :

  • la hausse de la CSG, qui se répercute sur la plus-value immobilière,
  • le durcissement des conditions d’octroi du prêt à taux zéro,
  • le durcissement des conditions de défiscalisation pour l’achat d’un logement neuf dans certaines zones du département,
  • la suppression de l’ISF et la mise en application de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).

 

Achat immobilier : qui achète dans l’Hérault ?

Alors que les personnes de 60 ans et plus avaient représenté la part la plus importante des acquéreurs en 2016, elles ont été détrônées en 2017 par les ménages de 30 à 39 ans. Ces derniers ont en effet réalisés 24% des ventes dans l’Hérault l’an dernier.

Les acheteurs de moins de 30 ans ont représenté pour leur part 10% des ventes l’an passé contre 12% entre 2007 et 2017. Sans surprise, cette catégorie d’acheteurs s’est montrée très active dans les secteurs urbains (13.7% à Montpellier, 13.4% à Béziers) mais a représenté seulement 9.3% des ventes dans les Hauts-Cantons, 5.2% dans le Pays Sétois et 3.5% sur le littoral.

 

Les prix des appartements anciens dans l’Hérault 

En 2017, le prix des appartements anciens à Montpellier a progressé de 2% et s’est établi à 2.550 euros le mètre carré. La préfecture de l’Hérault s’est ainsi placée au 7ème rang des villes de plus de 150.000 habitants les plus chères de France derrière Nantes et Toulouse.

Selon l’étude réalisée par la Chambre des notaires de l’Hérault, les communes les plus chères sont :

  • Palavas-les-Flots : 3.890€/m²
  • Balaruc-les-Bains : 3.870€/m²
  • La Grande-Motte : 3.760€/m²
  • Mauguio : 3.410€/m²
  • Lattes : 3.400€/m²
  • Marseillan : 3.040€/m²
  • Vias : 3.000€/m²
  • Valras-Plage : 2.850€/m²
  • Frontignan ; 2.830€/m²
  • Agde : 2.740€/m²
  • Montpellier : 2.550€/m²
  • Grabels : 2.390€/m²
  • Castelnau-le-Lez : 2.390€/m²
  • Sète : 2.150€/m²
  • Clermont-l’Hérault : 1.670€/m²
  • Lunel : 1.630€/m²
  • Béziers : 1.020€/m²

Source : Chambre des notaires de l’Hérault

 

Publié par


Date de mise à jour : 22/05/2018

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers