Baisse des prix immobiliers à Lille


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'immobilier des villes


La ville de Lille subirait les effets du dispositif de l'encadrement des loyers

Dans la majorité des grandes villes, les prix de l’immobilier sont au plus haut comme le montre le baromètre du mois de janvier publié par Meilleursagents, sauf à Lille. En effet, cette dernière est principalement pénalisée par l’encadrement des loyers entré en vigueur début février 2017.

Dans les grandes villes, les prix moyens ont augmenté d’environ 1 % voire même de 1,5 % à Strasbourg et de 2 % à Bordeaux. Le baromètre met en avant deux exceptions : Lyon et Lille avec des baisses de prix respectives de 0,2 et 0,8 %. La ville de Lille subirait ainsi les effets du dispositif de l’encadrement des loyers.

 

Immobilier : une hausse brutale des prix dans les grandes villes

Le site Meilleursagents a observé une hausse des prix de l’immobilier dans la plupart des grandes villes françaises. C’est à Bordeaux que les prix ont augmenté le plus puisque l’immobilier s’est renchéri de 2 % sur le seul mois de janvier et de 6,8 % sur l’année 2016. Suivent ensuite Strasbourg avec une hausse des prix de l’immobilier de 1,5 %, Nantes (+1,3 %) et Paris (+1 %). Dans la capitale, les prix ont bondi de 2 % en seulement deux mois, principalement en ce qui concerne les logements de petites surfaces très recherchés et accessibles. Cette flambée des prix s’explique aussi par les taux d’intérêts des emprunts immobiliers. En effet, l’annonce d’une prochaine hausse des taux incite largement les acquéreurs à passer à l’acte pendant que les conditions de crédit sont encore avantageuses.

 

Les effets de l’encadrement des loyers se font sentir à Lille

Deux villes font figure d’exception : Lyon dont les prix de l’immobilier ont baissé de 0,2 % en janvier 2017 et Lille qui est dans une situation à part avec une chute des prix de 0,8 % en seulement un mois et de 1,1 % depuis décembre 2016. Annoncé en décembre 2016, le dispositif d’encadrement des loyers expliquerait cette forte baisse des prix, selon Meilleursagents. Appliqué d’abord à Paris, cette mesure est effective à Lille depuis le 2 février 2017 et semble déjà décourager les investisseurs.

Les loyers pratiqués à Lille seraient plus proches des loyers plafonds, ce qui expliquerait cet écart entre la ville du nord et Paris. En effet, parmi les 5 000 annonces diffusées le 1er janvier, seules 27 % proposent un loyer supérieur au loyer plafond de leur zone, un chiffre qui s’élève à 46 % à Paris depuis l’entrée en vigueur de la mesure. La Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier) estime que l’encadrement des loyers aurait fait disparaître plus de 13 % du portefeuille des mandats de gestion dans la capitale.

 

Hormis ces deux exceptions, plusieurs éléments favorisent les transactions ainsi que la hausse sensible des prix. En effet, les banques mettent tout en œuvre pour conquérir de nouveaux clients et les stocks de biens disponibles restent élevés. Toutefois, l’environnement politique incertain pourrait avoir des conséquences importantes sur le marché de l’immobilier. 

 

 

Publié par

 
Date de mise à jour : 13/03/2017

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers