Bonne reprise du marché immobilier à Paris


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'immobilier des villes


Le marché immobilier parisien se porte bien

Le marché immobilier parisien se porte bien ! Les notaires de Paris-Ile-de-France ont en effet noté une reprise générale. Sauf à Paris ou un mètre carré trop cher freine encore les ventes.

 

Une belle reprise dans l’ancien en Île-de-France

Après une très bonne année, le marché immobilier francilien fini 2016 sur une note positive avec 188 000 transactions réalisées dans le neuf et l’ancien. Mais ces ventes plus rapides et plus nombreuses ont eu comme corolaire une augmentation progressive des prix.

 

Sur le marché de l’ancien, ce sont 110 000 biens qui ont changé de propriétaires en 2016. Soit 11 % de plus que durant les 10 dernières années (8 % de plus qu’en 2015). Malgré tout, ces chiffres de ventes sont toujours inférieurs à ceux relevés par les notaires durant la période avant crise et allant de 1999 à 2007 (-2 % soit 2 600 ventes en moins).

 

De plus, si en Île-de-France les notaires ont noté une très jolie croissance de 10 % dans l’immobilier neuf et 8 % dans l’ancien, la tendance n’est pas la même à Paris. En effet, dans la capitale, le nombre de ventes marque un léger recul avec 1 % de transactions en moins. En cause, des prix très élevés et une offre insuffisante qui font stagner à environ 34 000 les transactions durant les années 2015 et 2016 (contre 38 300 ventes annuelles entre 1999 et 2007).

 

 

À Paris, un mètre carré trop cher freine les ventes

Effectivement, du côté des prix, les résultats sont contrastés. Si en couronne parisienne, la valeur du mètre carré a augmenté de façon raisonnable, à Paris les prix s’envolent. Ainsi, le mètre carré parisien atteint une moyenne de 8340 € avec une augmentation de +4,4 % en un an contre +2 % en Grande Couronne et +3 % en Petite Couronne. Et plus encore, si les notaires parisiens prévoient une hausse moindre des prix des appartements en Île-de-France pour les prochains mois (+2,3 % et +1,6 % en Petite et Grande Couronne en avril), dans la capitale, le mètre carré pourrait atteindre une moyenne de 8 500 € au printemps (+5,6 % en un an).

 

Aujourd’hui, les acheteurs dépensent en moyenne 4350 €/m² pour acquérir un appartement en Petite Couronne et 2 940 €/m² en Grande Couronne (soit +3,1 % et +1 % en un an). Toutefois, là aussi il existe de grandes différences suivant les secteurs. Par exemple, si en Essonne le prix des appartements atteint une moyenne de 2 580 €/m², dans les Hauts-de-Seine, il faut débourser 5 300 €/m².

 

 

Des promoteurs immobiliers également à la fête

Du côté de la FPI (Fédération des promoteurs immobiliers), on note également une jolie reprise des ventes des logements neufs avec 29 761 transactions en 2016 (soit 36 % de plus qu’en 2015). Outre les taux d’intérêt toujours bas, les acheteurs ont profité de l’avantage fiscal Pinel. Durant l’année, 28 344 logements neufs ont été mis sur le marché, soit 13 % de plus en un an. Un chiffre qui n’a pas suffi à combler la hausse de la demande. L’offre de logement neuf recule donc pour atteindre 21 084 biens (appartements et maisons) fin 2016 soit 5 % de moins. Le tout avec un mètre carré en hausse de 2 % à 4 686 € en moyenne. Les transactions sont également en hausse chez les constructeurs de maisons individuelles : +24 % soit environ 8 000 transactions l’année dernière.

 

 

 

Publié par l’équipe éditoriale de

 
Date de mise à jour : 19/03/2017

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers