Le prix des biens avec une bonne performance énergétique


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL’immobilier et le développement durable


Les maisons avec une isolation performante sont prisées des acheteurs

L’étiquette énergétique d’un logement a un impact sur son prix. Les Notaires de France et l’association Dinamic ont actualisé leur étude sur « La valeur verte des logements en 2016 ».

 

La performance thermique booste le prix des logements

Les logements avec une bonne performance énergétique se vendent plus cher. En effet, la performance thermique représente une réelle plus-value lors de la vente d’un bien immobilier. L’association notariale Dinamic analyse l’évolution de la valeur verte depuis plusieurs années et a étudié son impact sur les prix de vente.

 

Les prix des maisons plus impactés par l’énergie

Les effets de l’étiquette énergétique A ou B pour un bien économe, et F ou B pour un bien énergivore, ne sont pas les mêmes sur les maisons que les appartements. Onze régions affichent un écart de prix concernant l’habitat individuel contre huit pour les appartements. La raison ? Il est plus facile pour un propriétaire d’améliorer la performance énergétique de son logement en renforçant l’isolation de sa toiture ou en changeant sa chaudière. Dans les appartements, ces travaux sont souvent coûteux et refusés par certains copropriétaires lors de l’assemblée générale.

L’association Dinamic note dans son étude que la rénovation énergétique s’est développée plus rapidement ces deux dernières années dans l’habitat individuel et notamment dans cinq régions françaises : le Grand Est, l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Nouvelle Aquitaine, la Normandie et l’Île-de-France. En revanche, la performance énergétique des appartements est restée relativement stable de 2014 à 2016. Selon les Notaires, l’intérêt de l’étiquette énergie concerne directement le consommateur individuel et est donc plus important que celui de l’étiquette climat qui évalue la part des émissions de gaz à effet de serre et ne concerne l’occupant que de façon diffuse.

 

Jusqu’à 19 % de plus-value grâce à une bonne performance énergétique

La performance énergétique des appartements a moins d’effet sur le prix de vente. Dans certaines régions comme la Normandie ou les Hauts-de-France elle n’a même aucun impact. Cependant, concernant les maisons, les meilleures étiquettes en 2016 ont généré d’importantes plus-values allant de 3 à 19 % selon les régions. La Bourgogne-Franche Comté et le Centre-Val de Loire arrivent en tête. En Île-de-France, seules les étiquettes A et B ont eu un réel impact sur le montant des transactions. La décote la plus élevée s’est établie à 10 % pour un logement classé F ou G par rapport à un appartement classé E. Cette moins-value modérée s’explique par le fait que l’étiquette énergétique n’est pas le seul élément impactant le prix de vente d’un appartement. La situation du bien, l’exposition, l’étage ont aussi leur importance.

Faut-il améliorer la performance énergétique de son logement avant la vente ? De nombreux propriétaires de maison se posent cette question, la rénovation des appartements étant limitée par les règles de la copropriété. Pour gagner deux classes énergétiques, il faut prévoir un budget de 30.000 euros en moyenne, une somme importante que le propriétaire ne pourra pas forcément inclure dans son prix de vente. Si les vendeurs ont encore le choix, cela ne sera plus le cas en 2030 car la loi sur la transition énergétique impose la réalisation de travaux énergétiques dans les logements mis en vente et dotés d’une étiquette F et G.

 

Publié par


Date de mise à jour : 16/11/2017

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers