Les conditions de crédit sont excellentes


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreLa fiscalité immobilière


Les familles profitent de taux immobiliers toujours très attractifs

Les taux immobiliers continuent de sourire aux acheteurs. Au mois de juin, les prêts immobiliers de moins de 20 ans se sont accompagnés de taux d’intérêt inférieurs à 1,5 %. Ces conditions de crédit exceptionnelles reflètent une forte concurrence entre les banques.

 

Taux immobiliers : ils se sont établis autour des 1.44% en juin 2018

En juin 2018, les taux immobiliers se sont établis à 1,44 % en moyenne, en France. Les taux ont ainsi retrouvé leur niveau de la fin de l’année 2017. Ce chiffre, lié à la très vive concurrence entre les établissements bancaires, laisse entrevoir des conditions de financement particulièrement favorables.

 

Achat immobilier : des taux de crédit en baisse constante depuis 1 an

Les taux des crédits immobiliers ont encore diminué en juin 2018, s’établissant à 1,44 % en moyenne contre 1,46 % au mois de mai. Au 2ème trimestre, ils ont atteint 1,45 % en moyenne, contre 1,48 % au 1er trimestre et 1,52 % au 4ème trimestre 2017. Cette baisse des taux s’explique par la forte concurrence qui règne entre les banques mais aussi par un marché immobilier devenant de plus en plus inaccessible en raison de la baisse aides publiques et de la hausse des prix immobiliers, notamment dans les grandes villes. Les organismes de crédit doivent rester compétitifs pour attirer de nouveaux clients. Dans le contexte actuel, ces mesures apparaissent toutefois insuffisantes. Effectivement, le nombre de crédits accordés a chuté de 8,5 % en un an.

 

Financement d’un bien immobilier : un allongement des durées d’emprunt

La durée des prêts immobiliers accordés s’est allongée au 2ème trimestre 2018 pour atteindre 221 mois en moyenne, contre 218 mois au 1er trimestre 2018 et 217 mois au 4ème trimestre 2017. Finalement, depuis début 2014, les durées des crédits bancaires ont augmenté de 17 mois. Une légère baisse est toutefois constatée de mai à juin, période durant laquelle cette durée est passée de 223 à 222 mois.

Cet allongement des durées d’emprunt permet aux ménages les plus modestes de continuer à concrétiser leur projet immobilier. Les remboursements de leurs mensualités sont donc allégés ce qui leur laisse un reste à vivre suffisant et leur donne la possibilité de respecter le taux d’endettement maximum de 33 %. Les particuliers aux revenus élevés profitent également de ces conditions de crédit avantageuses. Un célibataire âgé de 35 ans et disposant de plus de 6.600 euros par mois peut ainsi espérer obtenir un prêt de 272.000 euros à 0,5 % sur 15 ans pour l’acquisition d’une résidence principale à Reims. Autre exemple : un couple vivant à Paris et justifiant de 17.000 euros de revenus par mois a pu décrocher un prêt immobilier d’un million d’euros, à 1,08 % sur 20 ans, précise le courtier Meilleurtaux.com. Dans les deux cas, les emprunteurs n’avaient pas d’apport personnel.

Selon le dernier Observatoire Crédit Logement / CSA, le principal risque ne concerne pas les taux ni l’évolution des prix mais les conditions d’octroi des prêts. Le professeur d’économie à l’université Paris-Ouest Michel Mouillart craint l’assouplissement de ces conditions d’octroi dans un contexte où la demande de solvabilité recule.

Publié par


Date de mise à jour : 08/08/2018

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers