Emprunter sans apport personnel


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreLa fiscalité immobilière


Les primo-accédants ne disposent souvent pas d’une épargne suffisante pour couvrir les frais de notaire

Emprunt immobilier : En général, l’apport personnel est mobilisé pour couvrir les frais de notaire

Aujourd’hui, est-il envisageable de contracter un prêt immobilier sans apport personnel ? Le montant de l’épargne de l’emprunteur est une information clef pour les banques, et cet apport semble être une condition obligatoire pour espérer obtenir un prêt… Ou du moins pour prendre en charge les frais de notaire et de garantie !

 

Les « surfinancements » sont fréquents, mais concernent des cas particuliers

Or les statistiques montrent qu’actuellement, pour plus d’un crédit immobilier sur dix, c’est l’établissement bancaire qui prend en charge les frais de notaire, une pratique appelée « surfinancement ». Cela signifie que les emprunteurs ne les couvrent pas par un apport personnel. Cette proportion s’explique en réalité par le nombre important de renégociations de crédits, ou de reventes de biens par des secundo-accédants. Dans ces cas, l’absence d’apport personnel n’est pas un problème pour les banques, car leur client détient du patrimoine immobilier.

 

Pour les primo-accédants, une épargne de 10% du prix du bien est dans la plupart des cas incontournable

La donne est néanmoins différente pour les primo-accédants, qui achètent une résidence principale sans détenir un autre bien immobilier. Le taux d’apport minimal demandé par la banque est d’environ 10% mais en moyenne, l’apport des emprunteurs atteint le plus souvent les 18%. Si les établissements bancaires réclament un apport, c’est pour limiter leurs risques. La capacité d’épargner démontre que l’emprunteur pourra verser ses mensualités. Sans apport conséquent, un jeune ménage ayant une situation professionnelle saine peut toutefois espérer décrocher un emprunt. Selon le courtier Empruntis, actuellement, 8% des primo-accédants parviendraient à obtenir un crédit sans apport… Cela peut signifier que le jeune ménage a des économies, et un dossier sain, mais préfère emprunter à 110% plutôt que de mobiliser son épargne !

 

Publié par

 

Date de mise à jour : 10/03/2016

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers