Les critères qui déterminent votre taux immobilier


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreLa fiscalité immobilière


Pour calculer le taux d’un prêt immobilier, les banques tiennent compte de plusieurs critères

Si les taux d’intérêt suivent en premier lieu le coût de refinancement, c’est-à-dire le prix de l’argent qu’achète sur les marchés financiers votre banquier avant de vous le prêter, ils dépendent également de critères qui pour certains vous concernent personnellement. Découvrez sans attendre ce qui va, chez vous, déterminer le taux de votre prêt immobilier.

A lire aussi sur le même thème : ce que votre banque regarde avant de vous accorder, ou pas, un crédit immobilier.

 

Premier critère qui détermine le taux immobilier : le montant de votre apport personnel

En plus du coût de refinancement et de sa marge (de 0,50 à 1,50 %), votre banquier va en tout premier lieu baser le calcul de votre taux d’intérêt sur le montant de votre apport personnel. Celui-ci est généralement obligatoire, même si les très bons dossiers peuvent parfois s’en passer. Tout comme les jeunes ménages qui, faute d’avoir pu encore épargner, n’ont pas d’apport personnel et souvent veulent acheter un premier bien à petit prix (moins de 120.000 €).

 

Pour obtenir votre prêt immobilier, vous devrez donc généralement être en mesure de financer au moins 10 % de votre achat. Cet apport personnel viendra de votre épargne et prouvera à votre prêteur votre capacité à vous investir dans votre projet.

 

À noter : les prêts complémentaires (prêt Action Logement, prêt à taux zéro…) ne sont pas considérés comme des apports personnels même s’ils permettent de boucler votre budget. Ils permettent tout de même de réduire le taux d’intérêt de votre prêt principal.

 

La tenue de vos comptes et vos revenus influencent aussi le taux de votre prêt à l’habitat

Attention, votre banquier va également éplucher vos comptes. Pour cela, il va souvent remonter jusqu’à 3 mois avant votre demande de prêt. Chose rédhibitoire pour lui : les découverts ! Si vous souhaitez demander un crédit immobilier dans les prochains mois, prenez garde à gérer votre budget « en bon père de famille ».

 

De même, des revenus réguliers, et surtout un contrat de travail à durée indéterminée, pencheront favorablement dans la balance.

 

Autant de critères, qui, s’ils sont positifs, vont rassurer votre banquier et l’inciter à vous délivrer un prêt immobilier le plus intéressant possible.

 

À noter : parfois les établissements prêteurs n’acceptent de financer que les projets des personnes embauchées depuis un minimum de 12 mois.

 

Calcul du taux d’intérêt immobilier : l’influence de la politique commerciale de la banque

Dernier critère à entrer en compte pour le calcul de votre taux d’intérêt : la politique commerciale de l’établissement qui va vous prêter l’argent. Celle-ci dépend de la période durant laquelle vous allez déposer votre demande de prêt immobilier. Les politiques commerciales des banques varient en effet en fonction de leurs objectifs. Si elles sont à la recherche d’une nouvelle clientèle pérenne, elles privilégient les jeunes accédants, plus aptes prendre d’autres produits dans leur établissement (compte épargne, assurance vie…) Parfois, elles préfèrent accueillir des clients plus âgés qui, souvent, disposent de revenus plus importants.

 

À noter : le premier taux que vous propose votre banque est le taux nominal. Le taux de votre emprunt (Taux effectif global ou TEG) sera plus élevé parce qu’il comprendra en plus le coût des garanties, celui de l’assurance décès-invalidité ainsi que les frais de dossier.

 

Publié par


Date de mise à jour : 22/02/2019

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers