Les Taux de crédits


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreLa fiscalité immobilière


Les taux de crédit immobiliers favorables

Si la hausse des prix des logements fragilise les acquéreurs les plus modestes, les banques acceptent quant à elles d’allonger la durée de leurs prêts.

 

Les taux de crédits immobiliers frôlent les records

En février 2018, les taux de crédit se sont établis à 1,47 % en moyenne : 1,49 % pour l’accession dans le neuf et 1,5 % dans l’ancien, indique l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Si la baisse des taux n’a pas joué en faveur des prêts à taux fixe à 15 ans, elle a profité aux prêts à 20 et 25 ans qui ont baissé de manière significative. Ce recul s’explique notamment par des conditions de financement et de refinancement de la production des crédits favorables. Cette évolution des taux de crédits est néanmoins insuffisante pour compenser la hausse des prix immobiliers.

En mars 2018, les taux de crédits immobiliers sont particulièrement attractifs. Selon le courtier Meilleurtaux.com, le taux moyen affiché est de 1,45 % sur 15 ans, 1,65 % sur 20 ans, 1,85 % sur 25 ans. Cependant, près de la moitié des organismes bancaires accordent un prêt sous la barre des 1,70 %.

 

Les banques allongent la durée de leurs prêts immobiliers

Le retour des emprunts de longue durée constitue la principale nouveauté sur le marché immobilier. De plus en plus de banques acceptent désormais les prêts sur 30 voire même 35 ans. Ce type de financement permet de maintenir l’accès au crédit pour les primo-accédants pénalisés par la hausse des prix de l’immobilier et la réforme des dispositifs d’aide publique comme le Prêt à taux zéro. Effectivement, depuis le 1er janvier 2018, ce dernier est moins distribué dans les villes moyennes et les zones rurales. Pour rappel, six ménages sur dix bénéficiaires de ce prêt en 2017 résidaient sur ces zones.

En février dernier, la durée des prêts accordés aux ménages est restée stable à 218 mois : 225 mois sur le marché du neuf et 233 mois dans l’ancien. Depuis le début de l’année 2014, les durées des prêts bancaires ont donc augmenté de 14 mois. On constate toutefois que depuis le début de l’année 2018, les durées moyennes se réduisent dans le neuf alors que dans le cas des prêts à accession, la part de la production à plus de 25 ans atteignait 30,4 % en février 2018.

Le marché des crédits immobiliers semble tourner au ralenti. En effet, la demande a présenté des signes d’essoufflement à partir d’avril 2017. Depuis, la production de crédits peine à suivre. Le ralentissement de la demande s’est accentué en décembre 2018 suite aux annonces du gouvernement concernant les aides à la primo-accession

 

Publié par


Date de mise à jour : 14/03/2018

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers