Immobilier Lille, interview Me Lembrez : « nous attendons la rentrée de septembre pour voir si reprise il y aura ou non »


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreNos interviews d’experts immobiliers


Me Vincent Lembrez Notaire à Seclin Lille Sud

Me Vincent Lembrez est notaire à Seclin. Pour L'immobilier 100% entre Particuliers, il  fait un point sur la situation du marché de l’immobilier à Lille en cette rentrée 2012



L’immobilier 100% entre Particuliers : Comment se porte le marché de l’immobilier à Lille ?

Me Vincent Lembrez : Après un sursaut d’activité en 2011, le volume des transactions à Lille et dans sa périphérie s’est un peu tassé en 2012, notamment à compter du mois de février, puisque le mois de janvier a artificiellement été dopé compte tenu du changement du régime des plus-values au 1er février 2012, certains propriétaires ayant anticipé des mutations pour bénéficier du régime antérieur des plus-values, plus favorable que le nouveau.

L’immobilier 100% entre Particuliers : L’attentisme a dominé le marché immobilier au 1er trimestre 2012. Assistez-vous à une reprise des transactions?  

Me Vincent Lembrez : Le marché est un peu atone, et nous attendons la rentrée de septembre pour voir si reprise il y aura ou non. Evidemment si on écoute les prévisions économiques, il y aurait de quoi être inquiet, tant pour le potentiel acquéreur qui s’interroge sur les conséquences de la crise, que pour le professionnel de l’immobilier qui n’aurait qu’à attendre le passage de la tempête « crise ». Néanmoins, les acquéreurs ont souvent déjoué les prévisions, et aujourd’hui ils sont au rendez-vous, souhaitons que les banques suivent, gageons que les vendeurs sauront revenir dans le jeu en nombre et adapter leurs prix.

L’immobilier 100% entre Particuliers : Comment évoluent les prix de l’immobilier lillois dans l’ancien ?

Me Vincent Lembrez : Malgré un marché en berne, les prix – déjà élevés – n’ont pas fléchi. Paradoxal ? Il y a une pénurie de bien en vente alors que les potentiels acquéreurs restent nombreux. Néanmoins, les banques octroyant plus difficilement des crédits, la demande pourrait baisser, l’offre étant faible, cela pourrait entraîner une baisse des prix.

L’immobilier 100% entre Particuliers : À combien se situe, en moyenne,  le prix au m² d’un appartement de type F2 dans le Vieux-Lille ?

Me Vincent Lembrez : Le Vieux-Lille a toujours la cote. C’est un quartier animé, riche en bâtiments de style avec une grande variété de biens. Reste le problème du stationnement avec une pénurie de place de parkings. Mais bon, à l’heure du vélo et des transports en commun… Cela en fait un quartier très recherché.

A l’arrivée néanmoins des prix élevés qui oscillent entre 3.300€ et 4.000€ le m² pour des petites surfaces, parfois plus. Un T2 de 32 m² s’est vendu 115.000€ avenue du peuple belge, soit 3.600€ du m².  Les surfaces de plus de 100m² auront par contre plus de mal à atteindre les 3.500€ m².

L’immobilier 100% entre Particuliers : Depuis plusieurs mois, les banques ont durci les conditions d’attribution des crédits immobiliers. Quels conseils donneriez-vous aux acheteurs ?

Me Vincent Lembrez : Paradoxalement également dans le domaine bancaire, alors que le coût de l’argent n’a jamais été aussi peu cher, les conditions d’octroi d’un financement se sont resserrées, où tout au moins elles sont appliquées sans dérogation.  Un acquéreur doit pouvoir présenter son meilleur profil à son banquier et avoir au préalable mis de l’ordre dans ses comptes si cela était nécessaire. Ensuite, même si chacun cherche à obtenir le meilleur taux d’intérêt, il ne faut pas uniquement miser sur le taux, mais également rechercher le crédit le plus adapté à chaque situation (modularité, profil particulier de l’emprunteur, proximité, remboursement du prêt envisagé avant terme etc…). Enfin, il ne faut pas négliger l’assurance qui représente de 5 à 15% du coût du crédit. Ce qui est gagné comme taux d’intérêt sur le crédit peut être perdu sur l’assurance, en n’oubliant pas la délégation d’assurance, même si beaucoup de banques préfèrent que l’emprunteur opte pour l’assurance maison.

L’ étude de Me Lembrez est située sur la partie sud de la Métropole lilloise, et intervient principalement dans tout le secteur géographique de l’arrondissement de Lille. Elle dispose de plusieurs pôles : immobilier (ancien et neuf), crédit, collectivités locales, famille (succession, mariage, divorce donation etc…), droit de l’entreprise (sociétés, fonds de commerce) et gestion de patrimoine.

Retrouvez les précédentes interviews de Me Lembrez :

Les analystes annoncent déjà 2012 comme un mauvais cru

Le DPE va devenir un élément important dans la négociation du prix de vente

Le marché immobilier de Lille, après un bon premier semestre 2011, connaît un certain ralentissement


Date de mise à jour : 06/09/2012


Et aussi sur le même thème :

Prix immobilier Lille : Le Vieux-Lille garde la cote 


L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers