Immobilier de luxe : « La crise a des effets sur l’immobilier de prestige »


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreNos interviews d’experts immobiliers


Alexander Kraft Sotheby’s International Realty France-Monaco

L’immobilier broie du noir. Les ventes reculent et les prix entament eux aussi un mouvement de repli. Mais quant est-il du marché très à part de l’immobilier de prestige ?

Point avec Alexander Kraft,Président – Directeur Général de Sotheby’s International Realty France – Monaco



L’immobilier 100% entre Particuliers : Bonjour, l’immobilier de prestige ressent-il la crise, en termes de prix et de transactions ?

Alexander Kraft : La crise a des effets sur l’immobilier de prestige qui sont plus ou moins prononcés selon la gamme de prix. En effet, nous voyons un marché à trois vitesses :

Le marché de base pour des biens de prestige entre 1 million d’euros et 2.5 millions d’euros, à Paris mais aussi pour les résidences secondaires en Province, est celui qui a ralenti le plus depuis septembre 2012 ; les prix ont baissé d’environ 10 à 15 % et doivent encore être ajustés à la baisse.

Le marché pour les biens très haut de gamme, entre 2.5 millions d’euros et plus de 20 millions d’euros, affiche en revanche, une activité encore assez stable, particulièrement grâce aux étrangers à la recherche d’investissements alternatifs à long terme dans la pierre française.

Finalement, le marché des biens de prestige « abordables » entre 0.5 million d’euros et un million d’euros (les pied-à-terre, les résidences secondaires « abordables ») résiste également un peu mieux à la crise car les investissements et les risques financiers correspondants sont moins importants.

L’immobilier 100% entre Particuliers : Quels sont les secteurs géographiques qui concentrent le plus de ventes ?

Alexander Kraft : Les marchés avec la plus grande concentration d’acheteurs étrangers restent les plus actifs en ce moment, c’est-à-dire Paris, le Sud et la montagne. Les marchés traditionnels des Français, comme les stations balnéaires et la province française, sont plus affectés en comparaison directe.

L’immobilier 100% entre Particuliers : Quelle est la part des acheteurs étrangers dans les transactions de luxe en France?

Alexander Kraft : En fonction du marché local, la part des acheteurs étrangers dans les transactions de luxe en France varie entre 20% et 95%.

La Côte d’Azur et la montagne sont les marchés qui sont nettement les plus dominés par les acheteurs étrangers avec environ 80 à 95% d’acheteurs étrangers.

A Paris, entre 60% et 80% des acheteurs viennent traditionnellement de l’extérieur de la France.

Les stations balnéaires telles que La Baule, Biarritz, ou Dinard ont traditionnellement un taux de 30 à 50% d’acheteurs étrangers. 

En province, environ 20 à 30% d’acheteurs d’immobilier de prestige viennent des pays hors de France.

L’immobilier 100% entre Particuliers : De quels pays viennent majoritairement les acquéreurs étrangers ?

Alexander Kraft : Les nationalités varient selon les marchés.

A Paris, nous constatons un mélange d’acheteurs très divers. Il y a actuellement des Russes, des Américains du Sud (Brésiliens, Argentins), des Européens (des Espagnols, des Italiens, des Suisses) et d’acheteurs des pays émergents tels que les Chinois.

En montagne (spécialement Courchevel, Megève et Chamonix) le marché est dominé par les Russes (et d’autres acheteurs de l’Est) ainsi que par les Anglais.

Dans le Sud (en Provence et sur la Côte d’Azur) nous voyons principalement des Européens et des Russes.

Publié par Anne Maurel


Date de mise à jour : 09/04/2013


Et aussi sur le même thème :

Immobilier d'exception : une maison se vend plus de 117 millions de dollars aux USA!


L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers