L’acquéreur type immobilier


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreNos interviews d’experts immobiliers


Une étude dresse le portrait de l’acquéreur immobilier en 2014

A votre avis, quel âge et combien gagne l’acquéreur type en 2014 ? Le courtier Meilleurtaux.com a mené l’enquête. Directrice de la communication et porte-parole du groupe, Maël Bernier nous présente le portrait de l’acheteur immobilier actuel.

Bonjour, quel est le profil type de l’acquéreur immobilier ?

Maël Bernier : Il est âgé de 37 ans en moyenne (il n’avait que 32 ans en 2004) et affiche des revenus nets moyens par foyer de 5.237€. Par ailleurs, il est majoritairement primo-accédant, cette catégorie d’emprunteurs représente en effet 68% des demandes de crédit ayant reçu une réponse favorable d’une ou plusieurs banques. Le montant moyen d’un bien financé s’élève à 247.000€ pour un emprunt de 178.826€.

Enfin, la part des moins de 35 ans dans les acquéreurs immobiliers atteint 44% des demandes finançables.

Sur combien d’années emprunte-t-il en moyenne?

Maël Bernier : La durée moyenne d’un prêt se situe pour l’année 2014 à 18 ans, stable depuis plusieurs années. A rapprocher d’un pic à 21 ans en 2007 quand les banques prêtaient encore sur des durées allant jusqu’à 30 ans.

Quelle est la part de son apport personnel ?

Maël Bernier : Après avoir dépassé la barre des 50.000€ en 2010, l’apport moyen s’élève pour l’année 2014 à 68.808€ (stable par rapport aux années précédente). Mais si ce chiffre est élevé, la moyenne cache également de très fortes disparités régionales, en effet, l’apport moyen s’élève à 108.892€ en Ile-de-France quand il est « seulement » de 36.000€ à l’Est et autour de 66.000€ en Rhône-Alpes et dans le Sud-est.

A titre de comparaison, l’apport moyen en France s’élevait en 2004 à 35.000 €, il a donc presque doublé en dix ans, avec une forte progression de 2004 à 2010. Il est assez stable depuis. 

Pour relativiser ce chiffre très impressionnant, notons que l’apport français médian en 2014 s’élève quant à lui à 27.000€, ce qui signifie que 50% de nos emprunteurs ont pu devenir propriétaires avec un apport inférieur à cette somme.

Quels conseils donneriez-vous aux ménages qui souhaitent devenir propriétaires ?

Maël Bernier : La situation des taux est aujourd’hui exceptionnelle avec des records historiques. Ces taux bas ont pour effet direct de redonner du pouvoir d’achat aux candidats à l’acquisition en leur permettant, soit d’augmenter leur capacité d’emprunt et ainsi de se loger dans des surfaces plus grandes, soit de rembourser des mensualités plus faibles pour la même surface qu’il y a quelques années.

C’est donc le moment pour investir si on a trouvé le bien de ses rêves. Pour être certain de mettre toutes les chances de son côté, le candidat à l’emprunt doit présenter son dossier en insistant sur sa stabilité professionnelle, sa capacité d’épargne même faible et sa bonne gestion des comptes. Un conseil ultime : proscrire les découverts les six mois qui précédent la demande de crédit.

Lisez également notre dossier : Comment décrocher un prêt immobilier aux meilleures conditions?

Publié par


Date de mise à jour : 26/11/2014


Et aussi sur le même thème :

Le savez-vous ? Près d’un crédit immobilier sur deux comporte des irrégularités.


L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers