Investissement locatif : louer un bien meublé ou non meublé ?

120103
Sommaire

L’investissement locatif reste une solution attractive pour ceux qui souhaitent générer des revenus supplémentaires tout en se constituant un patrimoine immobilier. Une question cruciale se pose cependant : vaut-il mieux choisir la location meublée ou vide ? Chaque option présente des atouts et des défauts qu’il convient d’examiner attentivement.

Les avantages et inconvénients de la location meublée pour l’investissement locatif

Elle attire des personnes à la recherche de solutions temporaires, telles que les étudiants, les expatriés ou les professionnels en voyage. La demande pour ces types d’appartements peut être relativement constante dans certaines zones urbaines. La location meublée permet souvent de fixer des loyers plus conséquents, ce qui peut améliorer votre rentabilité. Les équipements inclus justifient les frais supplémentaires. Un placement comme l’achat d’un studio pour location fournit un cadre fiscal profitable.

Le régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) offre en effet la possibilité de déduire les charges et de disposer d’un amortissement du mobilier. Ces avantages s’accompagnent toutefois de quelques inconvénients. Le premier est le coût initial élevé lié à l’achat de matériels. Ce coût peut représenter un investissement important selon le niveau de confort et de qualité voulu. La rotation des occupants peut aussi être plus fréquente, ce qui entraîne des périodes de vacances régulières et des dépenses de gestion accrues.

Location meublée

Comparaison des rendements locatifs entre biens meublés et non meublés

Les biens meublés tendent à proposer des loyers élevés. Ce surplus est justifié par la présence d’équipements, ainsi que par la flexibilité dont disposent les locataires qui cherchent des solutions temporaires. Dans des marchés actuels comme les grandes villes où les zones étudiantes, cette option peut s’avérer particulièrement rentable. Les résidences vides, par contre, attirent généralement des personnes qui souhaitent s’implanter pour une longue durée. Cette stabilité se traduit souvent par une occupation continue qui réduit ainsi les moments de vacances. Bien que les baux puissent être inférieurs à ceux des propriétés meublées, la constance des revenus peut compenser cette différence. Vous devez aussi considérer les coûts de réfection. Les maisons équipées nécessitent un suivi régulier qui implique des dépenses supplémentaires pour le remplacement ou la réparation de ces éléments. Ceux qui ne le sont pas limitent cette responsabilité à la structure du logement et à ses installations principales.

La réglementation et les obligations fiscales des locations meublées vs vides

Pour les locations meublées, les bailleurs s’inscrivent dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Ce dernier aide à soustraire les sorties relatives à l’activité, telles que les frais d’entretien et l’amortissement du mobilier. Deux types s’offrent à vous : le micro-BIC, avec un abattement de 50 %, et le régime réel, avantageux pour ceux qui incluent des charges conséquentes. En ce qui concerne les immeubles nus, les profits sont soumis au régime des revenus fonciers avec une déduction de 30 % appliquée par l’administration fiscale. Les habitations rénovées et prêtent à être occupées doivent répondre à des critères précis définis par la loi. Ces derniers incluent la présence d’un certain nombre d’équipements pour qu’elles soient considérées comme telles. Les normes diffèrent pour les locations saisonnières qui impliquent des règles spécifiques supplémentaires.

Comment choisir entre location meublée et vide selon votre marché cible ?

Dans les grandes villes et les secteurs universitaires, la demande pour les logements meublés est élevée. Les apprenants, les jeunes professionnels et les expatriés privilégient cette approche pour sa flexibilité et sa praticité. Si votre bâtiment se situe dans ces espaces, une location meublée peut optimiser votre taux d’occupation et augmenter vos recettes. Dans les zones résidentielles et familiales par contre, l’option nue est plus populaire. Les couples sont à la quête de solutions à long terme et préfèrent emménager avec leurs équipements. Cela réduit les périodes de vacances et peut simplifier la gestion. Les locataires de longue durée tendent à prendre davantage soin de la maison, ce qui minimise les frais d’entretien.

L’étude de la concurrence locale est également cruciale. Si la région est saturée de biens meublés, proposer le contraire peut vous démarquer et attirer des personnes à la recherche de stabilité. Considérez aussi vos propres ambitions et compétences. La location meublée nécessite en effet une administration active qui inclut la maintenance du mobilier ainsi que le management des départs et des arrivées fréquents. Choisir entre location meublée et vide dépend de vos objectifs et de la zone cible. Les résidences déjà équipées offrent des loyers plus élevés et des avantages fiscaux. Ils séduisent le plus souvent une clientèle mobile. Les logements nus, en revanche, garantissent une bonne stabilité avec moins de gestion quotidienne. Analysez votre marché local pour optimiser la rentabilité de votre investissement immobilier.

Laissez un avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires
Newsletter

Recevez tous les lundis par email, les bons plans immobiliers sélectionnés par notre équipe.