Diagnostic champs électromagnétiques : votre logement est-il exposé aux ondes ?

diagnostic electromagnetique
Sommaire

Aujourd’hui, les ondes radio et électromagnétiques sont présentes partout autour de nous : dans nos maisons, dans notre voiture, dans les transports en commun, au boulot et même dans la rue. C’est le développement croissant des technologies sans fils et la reconnaissance des symptômes des personnes souffrant d’électrohypersensibilité qui place aujourd’hui l’exposition aux ondes comme une préoccupation de premier plan pour tous. Impossible de se prémunir des ondes à l’extérieur, mais des gestes peuvent aider pour protéger votre intérieur. Et pour que ces gestes soient efficaces, un diagnostic du champ électromagnétique de votre intérieur peut aider. 

Champs électromagnétiques et santé : quels effets et quelles sources ?

Maux de tête, fourmillement, nausées, difficulté de concentration, dépression… Voici certains des symptômes qui touchent les personnes souffrant d’électrohypersensibilité (EHS). Ces symptômes ont été reconnus par l’OMS et l’Agence nationale de sécurité sanitaire (en 2013), même si les deux instances ne sont pas arrivées à une conclusion concernant des risques sanitaires avérés pour l’humain. Mais les symptômes sont bien reconnus. Ils sont variés et diffèrent selon la personne. Certaines personnes vont en souffrir quand d’autres vont les développer plus tard. Ainsi, se protéger des ondes semble nécessaire pour beaucoup de personnes. De plus en plus de parents s’inquiètent pour la santé de leurs enfants.

Il existe deux types d’ondes électromagnétiques : celles de haute fréquence et celle de basse fréquence. Les sources d’émission des ondes varient donc selon la fréquence concernée. 

Les ondes de haute fréquence, ou radio fréquence, proviennent de champs électriques liés aux applications sans fil et numérique en plein essor. C’est tout ce qui concerne la téléphonie, les bornes wifi, les téléphone sans fil ou DECT, les compteurs communiquant, la domotique ou les micro-ondes. 

Les ondes de basse fréquence proviennent, quant à elles, des installations électriques, des appareils sous tension comme les plaques électriques, des lignes à haute tension à l’extérieur, des transformateurs extérieurs. À noter que ces ondes n’ont pas pour vocation à se propager et s’estompent donc avec de la distance.

Comment connaître l’exposition de mon domicile aux ondes ?

Il existe plusieurs méthodes pour déterminer l’exposition de son domicile aux ondes électromagnétiques. Toutes ont leurs avantages.

La première méthode est celle de faire un diagnostic REM. Contrairement à d’autres diagnostic, ce diagnostic n’est pas obligatoire. Il permet de faire état des rayonnements électromagnétiques des habitations. Ce diagnostic est peu connu pour l’instant, même par les professionnels du secteur. Il n’y a donc pas de diagnostiqueurs « officiels » car il y a peu d’investissement dans les appareils de mesure REM ou dans les formations des professionnels. Ainsi, le prix de telles prestations peut être un peu cher. Cependant, il existe des associations comme Robins des toits ou Priartem qui demandent simplement de couvrir les frais de matériel et l’amortissement du matériel. 

Autre possibilité : l’Agence nationale des Fréquences (ANFR) intervient gratuitement dans les foyers des particuliers qui en font la demande via un formulaire sur le site du Service public depuis le 1er janvier 2014. 

Enfin, il est tout à fait possible d’acquérir soi-même le matériel de mesure des ondes électromagnétiques. Cependant, le professionnel reste un peu plus avantageux car il sait quoi chercher avec l’appareil et où chercher. 

Finalement, il existe des applications pour détecter à quelle distance se trouve un appareil qui émet des ondes électromagnétiques. C’est une détection en temps et en heure de votre exposition personnelle aux ondes. 

Champs électromagnétiques : comment s’en protéger ?

Pour se protéger des ondes, ici aussi, les méthodes sont différentes selon le type d’ondes dont on parle. 

Pour se protéger des ondes à basse fréquence, la seule solution se situe au niveau du comportement. Il faut débrancher ses appareils le plus souvent possible. La nuit, il vaut mieux arrêter la wifi et le Bluetooth. Il faut aussi éviter de placer ses appareils électroniques près de son lit. 

Pour se protéger des ondes à haute fréquence, la bonne méthode est de construire sa maison avec des matériaux denses, qui laissent peu passer les ondes ou les absorbent. Le béton, la terre ou la brique sont des matériaux qui absorbent bien ce type d’onde. Il faut éviter les matériaux légers comme le bois qui diffuse et laisse passer les ondes. 

Enfin, pour une maison qui serait déjà construite, il existe des protections anti-onde qui repoussent les ondes. Il suffit alors de recouvrir les parois de la pièce à protéger. Ces protections se rencontrent sous plusieurs formes : peinture anti-onde, toile anti-onde, papier peint anti-onde…

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires
Newsletter

Recevez tous les lundis par email, les bons plans immobiliers sélectionnés par notre équipe.