Eco-construction : Enjeux et principes de l’éco-construction


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'actualité nationale


Eco-construction

Eco-construction, qu’est-ce que l’éco-construction ?

L' éco-construction consiste à construire un bâtiment dans le respect de l'environnement, de la santé et du confort des occupants. C'est une construction durable qui intègre et optimise l'utilisation des matériaux naturels et renouvelables à tous les stades de vie du bâtiment, de sa construction à sa dégradation ou fin de vie. L'éco-construction s'inscrit dans une démarche favorisant les liens humains et sociaux, ainsi que l'intégration de l'habitat dans son milieu naturel. Une éco-construction vise également à relever le défi des exigences de la basse consommation, ou de l'habitat passif, par une gestion saine de l'énergie pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire.

Eco-construction, enjeux et principes

Les enjeux et les principes de l'éco-construction s’appuient sur :

  • Une démarche intégrée :

Tous les acteurs de l’éco-construction doivent suivre une démarche intégrée qui s'appuie sur la pertinence, la qualité des matériaux et des moyens mis en œuvre pour le projet d’éco-construction. L’éco-constructeur doit s'entourer d’une équipe compétente, s'inspirer d'exemples de réalisations durables et s'informer sur les différentes solutions de constructions durables.

  • Une prise en compte des contraintes géographiques :

L'éco-construction intègre les contraintes environnementales. L’éco-constructeur doit étudier le terrain, son orientation, ses dénivelés, la disposition des bâtiments voisins et des arbres aux alentours pour adapter le projet aux contraintes géographiques. La connaissance du climat et de la végétation ne sont pas en reste : orientation des vents, taux d’ensoleillement, température minimale et maximale, humidité. Par ailleurs, l’éco-constructeur doit orienter les lieux de vie côté sud afin de capter le maximum de lumière et de chaleur en hiver. Cette technique permet de réduire les besoins énergétiques de l’habitat. La disposition des pièces principales ainsi que le nombre et la taille des fenêtres doivent permettre d’obtenir un bon compromis entre les besoins en lumière naturelle et la déperdition énergétique du bâtiment.

  • Un choix réfléchi des matériaux

Un choix réfléchi des matériaux de construction, à la fois performants et respectueux de l'environnement, permet d’éviter les ponts thermiques. En effet, les sols, les murs et la toiture jouent un rôle prépondérant dans la performance énergétique du bâtiment en éco-construction. Chaque matériau influe sur la performance acoustique, l’inertie thermique et la capacité à laisser circuler l’air dans le bâtiment. Par ailleurs, le choix des matériaux en éco-construction doit tenir compte de leur impact environnemental.

  • Une maîtrise de l'énergie et de la haute performance énergétique

La maîtrise de l'énergie dans le bâtiment en éco-construction passe par la maîtrise des techniques permettant de diminuer sensiblement la consommation d'énergie dans un souci d'autonomie énergétique, d'économie financière et de réduction des émissions polluantes à effet de serre. La maîtrise de l'énergie repose également sur la nécessité de trouver le juste équilibre entre la sobriété énergétique aux quotidiens (réduction des besoins énergétiques à tous les niveaux de l'organisation), l'efficacité énergétique mesurable du bâtiment (dotation d'équipements efficaces et économes en matière d'isolation, de menuiseries extérieures, de système de chauffage, de ventilation…), et le recours aux énergies renouvelables (énergie solaire, éolienne, hydraulique, géothermie, biomasse).

  • La santé et le confort des usagers

En plus du confort visuel, acoustique, thermique et hygrothermique que l’éco-habitat doit générer, la santé et le confort des occupants sont des critères capitaux en éco-construction. Un lieu sain où il fait bon vivre fait référence à la qualité de l'air, de l'eau, des champs électromagnétiques et au taux d’humidité. L’habitat durable doit permettre un échange avec l’extérieur pour favoriser le renouvellement de l’air et aider à une évacuation efficace des polluants intérieurs (odeurs, fumée, substances toxiques).


Date de mise à jour : 08/04/2010

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers