Conséquence de la crise des subprimes : la faillite de Lehman Brothers pèse sur l’immobilier


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreL'actualité internationale


Immobilier subprimes

La crise des subprimes (crise du crédit immobilier américain) continue de faire des victimes et touche désormais les établissements de premier plan.
Alors que le 7 septembre dernier les autorités américaines se sont engagées à injecter 200 milliards de dollars pour sauver les organismes hypothécaires Fannie Mae et Freddie Mac, l’Etat américain a refusé de soutenir Lehman Brothers, la prestigieuse institution financière américaine. 4ème banque d’affaire, symbole du capitalisme américain, Lehman Brothers est née en 1850 et compte 27.000 salariés.

D’après Alan Grenspan, l’ancien président de la Réserve Fédérale américaine (Fed), la faillite de Lehman Brothers constitue la banqueroute la plus importante de l’histoire financière des Etats-Unis (la Bourse de New York a enregistré sa plus forte baisse en points depuis les attentats du 11 septembre).
La faillite de Lehman pourrait avoir des conséquences importantes sur le marché financier et immobilier aux Etats-Unis et dans le monde.

Les conséquences de la faillite de Lehman sur l’immobilier américain

La chute de Lehman pourrait accélérer la crise de l’immobilier aux Etats-Unis. En effet les avoirs de Lehman dans le domaine de l’immobilier sont importants et leur revente au rabais pourrait secouer les valeurs immobilières détenues par Wall Street.

La France n’est pas épargnée par la chute de Lehman Brothers

En France, la crise des subprimes fait déjà écho sur le bilan d’un certain nombre de banques françaises. Ainsi le Crédit Agricole, Dexia, la Société Générale, BNP Paribas ont déjà enregistré des pertes importantes depuis le début de l’année.
La faillite de Lehman Brothers va fragiliser davantage les établissements bancaires français qui ont beaucoup investi sur le marché des subprimes (c'est-à-dire ceux qui ont prêté de l’argent). En effet, ces derniers seront dans l’incapacité de recouvrir leurs dettes. La Société Générale, le Crédit Agricole (via sa filiale Calyon), Natixis sont les plus exposées.
Les banques françaises risquent également durcir davantage leurs conditions de crédit.


Date de mise à jour : 16/09/2008

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers