Les taux de crédit immobilier


Bookmark and Share Diminuer la taille Agrandir la taille Envoyer à un ami Imprimer

CatégorieL'actualité de l'immobilier

ChapitreNos interviews d’experts immobiliers


Sandrine Allonier, responsable des relations banques chez VousFinancer.com

Les taux ont atteint des niveaux historiques l’an dernier. Mais que nous réservent-ils pour 2015 ? Responsable des relations banques du courtier Vousfinancer.com, Sandrine Allonier nous apporte son éclairage.

Bonjour, l’année 2014 a été exceptionnelle en matière de taux immobiliers. Selon vous, peuvent-ils encore baisser ?

Sandrine Allonier : En effet les taux ont baissé en moyenne de 0,70 point en 2014 pour atteindre actuellement un nouveau plus bas niveau historique. Pour autant il reste encore un potentiel de baisse même s’il est désormais limité. Depuis le début de l’année 2015, les taux d’emprunt d’Etat français qui servent de référence aux banques ont encore beaucoup diminué, atteignant même 0,6%, et l’annonce récente du rachat de 1000 milliards d’euros de dette par la Banque centrale européenne devrait contribuer à maintenir les taux à ces niveaux historiques voire à les faire encore légèrement reculer.

A combien s’établissent les taux de crédit à l’habitat actuellement ?

Sandrine Allonier : En moyenne on emprunte actuellement à 2,30% sur 15 ans, 2,50% sur 20 ans et 3% sur 25 ans mais dans certaines banques très offensives on peut obtenir avec un bon dossier des taux à 1,80% sur 15 ans, 2% sur 20 ans et 2,75% sur 25 ans. C’est du jamais vu !

Les jeunes ont rarement une épargne importante. Les banques prêtent-elles aux primo-accédants qui ne disposent pas d’un apport personnel ?

Sandrine Allonier : La plupart des banques privilégient systématiquement les dossiers avec 10% d’apport afin de ne pas avoir à financer les frais de notaire et de garantie et refusent donc de prêter des montants supérieurs à la valeur du bien. Toutefois, ayant bien conscience que disposer d’une telle épargne n’est pas évident pour les jeunes primo-accédants, certaines acceptent de financer ces frais et donc de prêter 110% de la valeur du bien, à condition tout de même que l’emprunteur ait de bons revenus. On peut souvent trouver des solutions car d’une banque à l’autre la politique vis-à-vis de l’apport n’est pas toujours la même, et certaines, même si elles sont rares, sont spécialisées sur ce type de clientèle et sur les durées longues.

Lisez aussi : Crédit immobilier, les banques sont confiantes pour 2015.

Taux fixe ou taux variable ? Que conseillez-vous ?

Sandrine Allonier : Compte tenu du niveau actuel des taux, mieux vaut privilégier les taux fixes d’autant que les taux des marchés financiers, et donc les taux variables, pourraient remonter à moyen terme. En outre, l’écart entre taux fixes et taux révisables s’est réduit ces dernières années, les banques ayant davantage diminué leurs taux fixes. Certaines proposent même actuellement des taux révisables supérieurs aux taux fixes… Et même s’il peut y avoir des opportunités dans certains établissements, les Français restent prudents face aux risques : 96% des crédits sont actuellement accordés à taux fixes, contre 80% il y a dix ans.

Publié par


Date de mise à jour : 11/02/2015

L'IMMOBILIER 100% ENTRE PARTICULIERS - Tous droits réservés 2019

Vendez votre bien entre particuliers
Créez une alerte immobilière


Annonces de  Maisons entre particuliers

Annonces d' Appartements entre particuliers

Annonces de  Terrains entre particuliers

Annonces de  Commerces entre particuliers